01/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

10 mineurs togolais victimes d’un trafic vers le Nigeria

LOME, 20 janv (AFP) – 22h13 – Dix mineurs togolais, victimes du trafic des enfants, ont été interceptés par la police togolaise à Balanka, dans la préfecture de Tchamba (nord-est de Lomé), a-t-on appris mardi de source policière.

Ces enfants – âgés de 11 à 16 ans – avaient été regroupés dans une maison pour être convoyés au Nigeria, où devaient être exploités dans des plantations.

Depuis quelques années, les autorités togolaises ont décidé de lutter contre les trafiquants de mineurs et des comités ont été installés dans plusieurs villages du pays afin de démanteler les différents réseaux.

Le trafic des enfants a pris ces dernières années des dimensions inquiétantes dans la sous-région ouest-africaine.

Le Bénin, voisin du Togo, est considéré comme une plaque tournante de ce trafic.

Des parents démunis confient, moyennant des sommes allant de 10.000 à 20.000 F.CFA (15 à 30 euros), leurs enfants à des « passeurs » qui prétendent prendre en charge leur éducation.

Ces enfants sont ensuite vendus à de grands exploitants, notamment dans des plantations de cacao et de canne à sucre au Cameroun, au Gabon, en Côte d’Ivoire et au Nigeria notamment, pour des sommes dix fois supérieures.

De septembre à octobre dernier, environ 190 enfants béninois victimes de cette pratique et exploités dans des carrières à Abéokuta (environ 100 km au nord-est de Lagos) au Nigeria, ont été récupérés par les autorités d’Abuja et remis au gouvernement béninois.