08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Abass Bonfoh succède à Faure Gnassingbé comme président intérimaire

AFP-26/02/2005–Le premier vice-président de l’Assemblée nationale Abass Bonfoh, élu vendredi soir président de cette assemblée, succède à Faure Gnassingbé comme président intérimaire à la tête du Togo dans l’attente de l’élection présidentielle, a constaté l’AFP

L’assemblée nationale togolaise réunie en session extraordinaire à Lomé a élu M. Bonfoh, seul candidat, par 57 voix contre 4 et une abstention pour remplacer Faure Gnassingbé qui a « renoncé » à sa charge de président investi, a constaté l’AFP.

La Constitution prévoit que c’est le président de l’assemblée nationale qui assure l’intérim et l’organisation dans les 60 jours d’une élection présidentielle en cas de vacance à la tête de l’Etat.

Le nouvel homme fort du Togo, Faure Gnassingbé, a annoncé vendredi soir qu’il « renonçait » à sa charge de président investi « afin de garantir la transparence » de la prochaine élection présidentielle à laquelle il est candidat, permettant un retour à l’ordre constitutionnel, voulu par la communauté internationale.

Pour légaliser l’installation de M. Gnassingbé, les députés avaient démis le président de l’assemblée nationale Fambaré Natchaba Ouattara au lendemain de la mort du président Gnassingbé Eyadéma, le 5 février, et élu à sa place Faure Gnassingbé, entraînant automatiquement sa nomination à la tête de l’Etat.

Actuellement réfugié au Bénin, M. Natchaba, était absent du Togo le 5 février.

L’assemblée togolaise compte 81 députés, dans leur immense majoritéissus du Rassemblement du peuple togolais (RPT, parti présidentiel). Les principaux partis d’opposition avaient boycotté les dernières législatives en

L’accession au pouvoir de M. Gnassingbé a été fermement condamnée par la communauté internationale qui exigeait le « retour à l’ordre constitutionnel ».