27/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

APPEL de la communauté togolaise aux Pays-Bas

APPEL SOLENNEL CONTRE LES DÉSORDRES DU POUVOIR AUTOCRATIQUE AU TOGO

A l’heure actuelle, les Togolais sont en danger!

La communauté togolaise, résidant aux Pays-Bas réunie le 14 juin 2003 a Déventer sous l’initiative du Comité International de Soutien pour la Libération de détenus politiques (CISL-Hollande), tient à faire connaître à l’opinion néerlandaise et internationale, le danger dans lequel se trouvent les Togolais vivant à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur du Togo.

Depuis, plus de dix ans, notre Nation traverse une phase de son histoire pleine de difficultés et de dangers. Le pouvoir autocratique a plongé notre pays dans une situation sociopolitique dramatique caractérisée par l’insécurité généralisée, le dénigrement, les manœuvres dilatoires, les tueries, l’oppression, le déni systématique des droits fondamentaux, la fuite massive des cadres…

Le régime autocratique au pouvoir depuis plus de 36 ans a conduit le peuple togolais vers une misère inédite où des hommes, des femmes et des enfants meurent chaque jour comme des mouches, de faim, de maladies et du mal vivre, où les jeunes sociaux, sont privés d’éducation et d’instruction, les citoyens togolais totalement perdus pour leur famille, leur communauté et pou la Nation.

Notre seul espoir était l’élection présidentielle du 1er juin passé qui devait nous permettre de sauver ce qui nous restait de la démocratie. Mais le pouvoir autocratique a encore semé de désordre, pour ainsi confisquer le pouvoir contre la volonté du peuple. Préoccupés par la persistance et l’ampleur du danger, nous membres signataires de cet appel, avons décidé de dénoncer et d’agir, conscients que le silence reste le meilleur allié de cette terrible politique qui fait et fera encore beaucoup de victimes. Certes depuis 1990, les langues se délient et l’on mesure mieux ses ravages. Certes, de nombreuses organisations humanitaires et des droits de l’homme ont combattu ce régime et continuent de le combattre courageusement. Certes, plusieurs États se sont fixés pour objectif de faire disparaître ce pouvoir afin de coopérer avec le Togo.

Il faut rappeler en effet que le président Eyadema au pouvoir depuis 1967, a dirigé le Togo d’une main impitoyable. Tellement impitoyable que la plupart de ses collaborateurs condamnent énergiquement aujourd’hui ses actes. C’est les cas de Dahuku Pere, Kodjo Agbeyome, Kuma Bitenewe, etc… Les derniers actes posés par le gouvernement autocratique, notamment:
– la violation de l’accord cadre de Lomé
-la modification unilatérale de la constitution et du code électoral
– le désordre électoral – la proclamation de faux résultats de l’élection présidentielle permettant ainsi au président Eyadema de se maintenir au pouvoir contre la volonté du peuple.
– L’abus de mensonge et de la manipulation des consciences
entrent en contradiction avec les principes universellement acceptés de respect des droits de l’homme.

* conscients que les instruments conventionnels, juridiques et administratifs existent,
* convaincus qu’il faut que, l’ONU, l’UE, les USA fassent des efforts pour mettre fin au pouvoir autocratique au Togo.
convaincus que le peuple togolais vaincra,
Nous membres de la communauté togolaise, signataires de cet appel, prenons l’engagement d’user de toute notre influence et de faire ce qui est en notre pouvoir pour contribuer au départ du président Eyadema et son gouvernement.

C’est pourquoi nous demandons solennellement:

Aux chefs d’Etat, aux gouvernements et aux parlementaires:
– d’user de leur pouvoir démocratique pour mettre fin au régime du président Eyadema,
-de condamner les actes de violations des droits fondamentaux de la personne humaine au Togo et prévoir une peine sanctionnant les auteurs de ses actes.
-de mobiliser des ressources suffisantes pour ces initiatives

Aux gouvernement et aux parlementaires des Pays-Bas, de:
– prendre des mesures législatives et judiciaires pour la protection et l’assistance des Togolais résidant aux Pays-Bas, qui ont préféré la fuite à la mort lente.
– considérer la possibilité d’octroyer des permis de séjour et de reconnaître le droit d’asile aux Togolais.

Aux organisations gouvernementales nationales et internationales de:
– soutenir des campagnes de vraies informations sur la situation sociopolitique catastrophique au Togo, car le gouvernement autocratique dispose de tout un système pour des campagnes de fausses informations, trompant ainsi la communauté internationale.
– Soutenir toute action visant à faire quitter du pouvoir le président Eyadema et son gouvernement qui font le malheur du peuple togolais et la honte non seulement de l’Afrique mais aussi et surtout de toute la communauté internationale
– Contribuer à la réalisation des reformes visant a protéger les Togolais en exil

Fait à Deventer le 14 juin 2003
Pour le Bureau du CISL-HOLLANDE,
Thierry Adotevi Gannyi-Akue, Coordinateur, membre d’INFO-TOGO
Firmin Soutime, Secrétaire Général, membre d’INFO-TOGO