08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Arrivée de Gilchrist Olympio, principal opposant togolais, à Accra

ACCRA, 25 avr (AFP) – 23h51 – Le principal opposant togolais au président Gnassingbé Eyadéma, Gilchrist Olympio, candidat à la présidentielle du 1er juin prochain, est arrrivé vendredi soir à Accra, d’où il doit se rendre samedi matin à Lomé, après plusieurs années d’exil, a indiqué un de ses proches à l’AFP.

M. Olympio, fils de l’ancien président Sylvanus Olympio assassiné en 1963, n’est pas retourné au Togo « depuis 1999 pour des raisons sécuritaires », et a annoncé son intention de rejoindre Lomé par la route depuis Accra.

L’opposant historique, leader de l’Union des forces du changement (UFC), a indiqué qu’il devait se rendre dans la capitale togolaise pour y remplir les formalités obligatoires pour tout candidat à la présidence.

Une disposition du code électoral, reprise dans la Constitution à la suite d’un « toilettage » adopté en décembre dernier par les députés togolais, prévoit que tout candidat à l’élection présidentielle doit avoir résidé au Togo pendant au moins douze mois avant le scrutin, ce qui exclut théoriquement Gilchrist Olympio de la course.

Cette constitution « nouvelle formule » permet en revanche au président Gnassingbé Eyadéma de se représenter pour un nouveau mandat. Le général Eyadéma, au pouvoir depuis 36 ans, avait annoncé son intention de se retirer en 2003, conformément à l’ancienne constitution.

Il a été désigné vendredi par le Rassemblement du peuple togolais (RPT), le parti au pouvoir qu’il a fondé, comme candidat à l’élection, mais il ne s’est toujours pas prononcé officiellement sur son éventuelle candidature.