Vendredi 27 Avril 2018

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

TOGODEBOUT - 10/02/2018 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : La diaspora togolaise dit non à l'arrêt unilatéral des manifestations


La Coalition des 14 partis politiques de l'opposition démocratique togolaise avait posé comme préalable à toute négociation les exigences suivantes :

1. La libération de tous les détenus politiques arrêtés depuis le 19 Aout dans la cadre des manifestations ainsi que ceux arrêtés dans l'affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara
2. L'arrêt des poursuites iniques dans l'affaire des incendies criminels des marchés de Kara et Lomé
3. La levée de l'état de siège de fait des villes de Sokodé, Bafilo et Mango
4. L'effectivité du droit de manifester sur toute l'étendue du territoire national
5. La restitution effective de tous les engins et matériels saisis à l'occasion des manifestations
6. Le retour des exilés et des déplacés
7. L'arrêt immédiat des persécutions, arrestations, poursuites abusives et violences à l'encontre des militants et dirigeants de l'opposition.

A ce jour, cinq (5) des sept (7) mesures d'apaisement n'ont pas encore été mises en œuvre. La libération, des prisonniers politiques a été très partielle, alors que le pouvoir en place continue d'effectuer de véritables rafles pour se constituer un volant d'otages à marchander au titre des mesures d'apaisement réclamées il y a plus de deux mois.

Enfin, certaines mesures d'apaisement dont les autorités se prévalent ont été mises en œuvre avec des actes de sabotage dignes d'un Etat voyou. Il en est ainsi de l'ajout délibéré de gros sel dans les réservoirs d'essence des véhicules restitués à leurs propriétaires au titre de la cinquième mesure d'apaisement.

C'est donc avec surprise que les togolais, vivant sur le territoire national et à l'étranger ont pris connaissance du communiqué daté du 2 février 2018 par lequel les Ministres des Affaires étrangères de la Guinée et du Ghana représentant les chefs de l'Etat désignés comme médiateurs dans la crise politique annoncent la date d'ouverture du dialogue pour le 15 février et précisent que « ….tous les acteurs au dialogue conviennent de la suspension des manifestations publiques à compter de la publication de la date dudit dialogue.. ».

La diaspora togolaise réunie au sein de la coordination TogoDebout tient à rappeler :
− Que son importance est la conséquence de la gouvernance calamiteuse de la dynastie Gnassingbé qui opprime le peuple togolais depuis plus de 51 ans.
− Qu'elle n'est pas partie prenante à ce dialogue qui risque de déboucher sur les mêmes impasses que les dizaines de dialogues précédents
− Qu'elle poursuivra son programme de manifestations et de plaidoyer jusqu'à l'obtention complète des revendications du peuple togolais, à savoir le départ immédiat de Mr Faure Gnassingbé qui a perdu toute légitimité pour continuer à diriger le Togo et qui se maintient au pouvoir depuis bientôt treize ans par le biais d'élections frauduleuses qu'il sait n'avoir jamais gagnées.

Fait à Paris, le 07 février 2018
La Coordination TogoDebout

Contact presse :
Brigitte AMEGANVI
togodebout@togodebout.info
Tél : +336 14 88 31 21

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)