28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Bousculade meurtrière à Lomé: le gouvernement décrète trois jours de deuil

LOME, 24 nov (AFP) – 23h56 – Le gouvernement togolais a décrété un deuil national de trois jours à compter de jeudi en hommage aux treize personnes tuées accidentellement samedi dernier à Lomé au cours d’une manifestation, a-t-on appris mercredi de source officielle.

Treize personnes sont mortes piétinées et 217 ont été blessées lors de bousculades au cours d’un rassemblement organisé pour saluer la décision de l’Union européenne (UE) de normaliser partiellement ses relations avec le Togo.

Le gouvernement a décrété « trois jours de deuil national les 25, 26 et 27 novembre et a décidé d’organiser des offices religieux le 28 novembre pour un hommage solennel de la nation aux victimes de cette catastrophe », indique un communiqué du Conseil des ministres.

Le président togolais Gnassingbé Eyadéma a fait un « don spécial » aux familles des personnes décédées et a donné des instructions pour des « soins adéquats et la prise en charge des blessés », précise ce communiqué.

Par ailleurs, les membres du gouvernement ont présenté « leurs excuses au chef de l’Etat et au peuple togolais pour les manquements et insuffisances qui n’ont pas contribué à éviter la tragédie et ont promis d’en tirer des leçons pour l’avenir », a-t-on ajouté de même source.

Vingt-quatre blessés sur les 217 enregistrés sont encore hospitalisés, dont quatre nécessitent des interventions chirurgicales pour fractures diverses », selon le gouvernement.

Le drame est survenu devant la présidence togolaise, où plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées après une marche dans les rues de Lomé. La bousculade s’est produite quand la foule est entrée en masse dans la cour de la présidence.

L’UE a décidé le 15 novembre de rétablir partiellement ses relations avec le Togo au terme de trois consultations (d’avril à juillet) entre les deux parties.