03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Cinq morts au Togo, après les manifestations des femmes

Lomé, Togo, 02/03 – Les manifestations des femmes dimanche à Lomé pour le «retour intégral à la légalité», marquées par des affrontements avec les forces de sécurité ont fait cinq morts selon un communiqué rendu public mardi, par le ministère togolais de l`Intérieur, de la Sécurité et de la décentralisation.

Le Président de la Ligue togolaise des droits de l`homme (LTDH), Adoté Ghandi Akwei a pour sa part, confirmé que trois corps ont été repêchés dans la lagune de Bè coté est, lundi en début d`après midi, affirmant que d`autres sont signalés, dont celui d`un garçon de 12 ans précipitamment enterré. Le communiqué du ministre de l`Intérieur mentionne deux corps, différents de ces trois repêchés dans la lagune, toujours dans le quartier Bè.

Selon des témoins, les riverains affirment avoir entendu des cris de détresse dans la zone, dans la nuit de dimanche. Les narines des cadavres dégoulinaient de sang, ont-ils précisé.

Le ministre de l`Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation a ordonné l`ouverture d`une information judiciaire, pour déterminer les causes et circonstances de ces morts.

Dimanche, les affrontements entre les jeunes de Bè et les forces de sécurité s`étaient poursuivis jusqu`après 19 heures et avaient repris lundi matin, jusqu`à midi.

Les forces de sécurité, dimanche soir et lundi matin, rentraient dans les maisons pour bastonner les habitants du quartier, jeunes filles comme jeunes garçons, affirment les témoins, soulignant que la «nuit de dimanche a été un cauchemar pour eux».

On rappelle qu`en avril 1991, suite à des affrontements entre des manifestants et les forces de sécurité la veille, plusieurs corps avaient été repêchés et les enquêtes diligentées par les autorités d`alors, n`avaient rien donné, quatorze ans après.