27/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Communiqué de L’Alternative Citoyenne togolaise (ACT)

COMMUNIQUÉ DE L’ACT

En paraphant le pseudo projet d’accord le 7 juillet2006, les signataires d’un tel document n’ont fait que confirmer les appréhensions justifiées de la majorité des Togolais de voir cet énième dialogue être un autre marché de dupes. La légèreté avec laquelle les points à l’ordre du jour avaient été abordés et traités, surtout par le bureau du dialogue, laissait déjà présager du passage en force qui est en train de s’opérer.

Au lieu de saisir l’opportunité qui lui est offerte pour prouver sa bonne foi, le parti au pouvoir préfère un vulgaire raccourci, entraînant dans sa fuite en avant, ses alliés de fait et le CAR dans une aggravation de la crise.

Seuls le rétablissement du peuple togolais dans sa souveraineté constitutionnelle par le retour à la constitution de 1992 et la fin de l’impunité, constituent le minimum sur la base duquel, la confiance peut progressivement revenir et la réconciliation se faire. Contrairement à ce que dit le président du dialogue, ce document n’est, ni plus ni moins, que l’expression d’une capitulation et d’une machination sur le dos du peuple togolais.

L’ACT invite donc les auteurs de cette confusion à se ressaisir, en prenant en compte les observations judicieuses des autres protagonistes pour leur approfondissement. L’ACT, quant à elle, demeure convaincue que seule une vraie plate forme commune de l’opposition opposable au parti au pouvoir, réussira à dégager un vrai consensus avec une véritable feuille de route.

Fait à Paris, le 10 juillet 2006

Pour L’Alternative Citoyenne togolaise
André Johnson
Président de l’Association