26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Dahuku Péré soumis à des pressions, persiste dans ses ambiguïtés.

La tâche n´est pas facile pour l’ancien Président de l´Assemblée nationale (94-99) devenu simple député après avoir publié une déclaration recommandant des réformes politiques au sein du RPT. Soumis à des pressions de toutes sortes, Péré vient de sortir un communiqué confirmant son appartenance au RPT, limitant ses ambitions politiques et rassurant le Chef de l´Etat. D´après des informations recueillis par notre rédaction à Lomé, plusieurs militants proches de Péré auraient été menacés d´exclusion de la Fonction publique, s’ils se rallient au projet de celui-ci. Le courant Péré dérange et les barons du parti tentent de le « ramener à la raison ». Duhuku Péré craint d´être piégé en dénonçant des contacts qui lui auraient été proposés pour un coup d´Etat. Il se déclare fidèle à Agbéyomé tout en usant de la langue de bois. Au Togo, cette affaire devient de plus en plus trouble et on n´y comprend plus rien.

Letogolais.com propose à ses lecteurs l´intégralité du communiqué de Maurice Dahuku Péré.

Depuis la publication de ma déclaration par la presse, les rumeurs de tous genres n’ont cessé de courir. Certaines font état de mon arrestation, d’autres parlent de ma fuite du pays. Il y en a même qui parlent de ma mort. Tout récemment, j’ai même appris que je serais en train de préparer un coup d’Etat.

Au départ je n’ai pas voulu accorder de l’importance à ces bruits persistants de la rue diffusés par des gens que je croyais être à mal de sensationnel. Mais il y a quelques jours, j’ai reçu un appel téléphonique d’un certain monsieur qui s’est présenté comme étant un ancien militaire togolais vivant en Allemagne qui souhaiterait me rencontrer dans la clandestinité pour m’informer de bouche à oreille d’une action que lui et ses camarades seraient en passe de mener au Togo.

Soupçonnant que cette démarche Soupçonnant que cette démarche, pour le moins étrange de la part d’un conspirateur, cache visiblement un acte de malveillance et un complot grossier à l’égard de l’acte politique que j’ai eu à poser au sein de mon parti, visant à la dénaturer et à le détourner de son véritable objectif, j’ai décidé de sortir de ma réserve pour la mise au point suivante :

1-Par ma déclaration, j’ai interpellé nos consciences de responsables politiques sur l’état d’esprit qui prévaut au sein de mon parti et sur les méthodes et pratiques qui y ont cours, afin que nous réfléchissions ensemble sur les voies et moyens appropriés pour les réformes et contribuer à la sortie pacifique du pays de la crise qui bloque notre marche vers le progrès ;

2-J’ai pris bonne note, avec beaucoup de regrets, du refus de certains membres des instances dirigeantes du parti d’engager notre formation dans la direction que j’ai proposée.

3- J’ai aussi noté, avec intérêt certain, que l’écrasante majorité silencieuse des militantes et militants du parti, à tous les échelons, expriment une franche adhésion à ma déclaration et aspirent sincèrement et ardemment au changement au sein du parti et dans la manière dont notre mouvance gère la nation.

4- Fort des encouragement de la masse des militants, je me suis donc engagé à continuer la réflexion avec eux, dans le respect scrupuleux des statuts du parti, pour faire entendre nos voix et nos aspirations légitimes.

5- Ce faisant, je ne nourris qu’une seule ambition, celle de contribuer modestement à la réforme du parti, pour le bien du parti et celui de la nation tout entière dans un contexte de celui…..
pour tous. C’est l’ambition d’un militant qui aime son parti auquel il reste fidèle et loyal, et d’un citoyen qui aime sa patrie.

6- Je souhaite vivement donc rester dans ma position de simple militant pour assumer mes responsabilités ….

7-Ce que je désire, ce que la multitude des militantes et militants désirent ardemment, est que des conditions favorables soient créées, nous permettent d’aider notre parti à être en phase avec le contexte politique nouveau de démocratie et d’Etat de droit, à se mettre en règle avec l’ordre constitutionnel du pays et à répondre honorablement aux obligations constitutionnelles assignées à tous les partis politiques par notre Constitution.

8- Je voudrais saisir l’occasion, pour réaffirmer fortement mes positions clairement exprimées dans ma précédente déclaration et mettre devant leurs responsabilités ceux qui veulent , par malveillance ou par ignorance, dénaturer le but que je poursuis dans ma démarche. Notre parti peut changer et il en a les moyens; il importe qu’il change ; ce serait pour son propre bien et celui du pays. En clair, la démarche vise à la transformation positive de chaque militante et militant du RPT afin que chacun de nous devienne un agent de changement de l’état d’esprit et des méthodes d’action du parti. Telles sont mes positions. Aussi, voudras-je exprimer vivement le vœu que tous ceux qui voudront contribuer à cette réflexion respectent scrupuleusement cette vision de notre action. C’est le lieu de l’affirmer, notre action est un engagement d’amour et de service pour le parti et pour la patrie. Je ne voudrais donc laisser subsister aucun malentendu ni donner d’illusions opportunistes à personne.

9- Enfin, c’est également le lieu et le moment pour moi d’exprimer toute mon amitié et ma sympathie pour l’ancien Premier Ministre, Messan Agbéyomé KODJO qui, pour avoir usé de sa liberté de penser au sein du parti, a été acculé jusqu’à la démission. Il a cru devoir faire écho de ma déclaration en s’exprimant ouvertement sur des sujets dont il a eu une expérience particulière au cours des mois qu’il a passé à la tête du gouvernement. Contrairement à ma déclaration qui évoque des situations que chaque Togolaise et chaque Togolais vivent tous les jours, son document révèle des choses restées plutôt cachées et dont la venue au grand jour nous dérange.

Ma prière à cet égard, est celle-ci : Si ce qu’il a dit est faux, que Dieu lui pardonne. Mais, si ce qu’il a dit est vrai, que Dieu donne à tous nos hommes politiques de s’engager dorénavant à éviter de telles pratiques si jamais ils obtenaient la confiance de la nation pour diriger ou participer à la direction de ses destinées. Le changement que nous recherchons pour notre pays doit aller à ce niveau de profondeur, c’est la condition essentielle de son succès.

Que Dieu bénisse le Togo et tous ses enfants !

Maurice Dahuku PERE
Député à l’Assemblée nationale
Membre du Bureau Politique du RPT