09/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Déclaration de la l’ATLMC

DECLARATION DE L’A.T.L.M.C. BUREAU NATIONAL

Où vont-ils donc, ces preneurs d’otages ? Ils ont toujours dénaturé notre
constitution comme s’ils mettaient en application cette expression de George Burdeau : ‘’la constitution est comme une jeune fille, plus on la viole, mieux elle se porte’’. Les violations à répétition de la Constitution togolaise ont fini par assombrir le climat politique.

Dans la mesure où ils se croient tout permis, pourquoi ne l’ont-ils pas transformée en monarchie constitutionnelle ? Mais cela ne marchera jamais ! Les scénari sont mal agencés, la finalité mal orientée et surtout, sur le fond et la forme, le pouvoir ne doit pas être transmis par voie génétique.

En Afrique, pour mieux s’occuper des problèmes de succession, la tradition veut que les palabres soient engagées après l’enterrement ; ce qui n’est pas le cas ici où la dépouille du général attend impatiemment fossoyeur. Le fils président veut enterrer le père président. Le nouveau président dit qu’il poursuivra le processus de démocratisation jusqu’au bout. Cela veut-il dire jusqu’à la mort ? Eyadéma meurt. Eyadéma renaît et veut achever son mandat ; une innovation qu’on cherche à faire jurisprudence. Hélas !

Le peuple togolais, désabusé, se réfugie dans son réalisme. La tragédie qui étrangle notre peuple est négligée au profit d’une dynastie qui s’installe avec empressement, défi, mais aussi avec appréhension. Ils ont néanmoins peur ; leurs entrailles vibrent.

Le peuple est dépouillé, seul et abandonné aux caprices insoutenables d’un système politique véreux. La seule réaction qu’il offre au monde, c’est l’observation d’une opération ville morte de deux jours ; ce qui constitue un poignant appel au secours spécialement adressé à la France de toujours, à l’Union Européenne etc… qui doivent, pour cet ultime affront, prendre les décisions de coercition qu’elles n’ont jamais envisagées.

Cette vilaine tâche de dynastie doit être dégagée, sans complaisance, afin d’en éliminer toute possibilité de contagion car, attention, si un tel psychodrame prend racine dans chaque sous-région africaine comme c’est le cas au Congo, la généralisation ne serait pas irréalisable. Les vautours opèrent en Afrique ; d’autres, attirés par l’odeur des ses richesses, planent sur elle. Il convient de se rappeler le coup de frein que l’attaque de la Primature du 03 décembre 1991 a imprimé au processus de démocratisation qui était entrain de conquérir le continent africain.

Le devoir d’assistance à peuple en danger est impératif car le monde ne saurait être témoin d’une gestion aussi injuste et révoltante.

Nous ne le dirons jamais assez ! Nous nous devons de faire sur nous l’effort de nous départir de nos attitudes condamnables d’égocentrisme qui ont contribué à renforcer le camp qui nous fait si mal. Nous avons créé un environnement d’affrontements inutiles et de déceptions. Le sommet de la déception a été atteint lorsque nos leaders ont proclamé leur individualisme à Hamburg où, après avoir déployé un effort gigantesque, l’Eglise a réussi à les réunir. Il n’est jamais tard pour mieux faire et nous sommes obligés, simultanément, de manifester notre désaccord contre la tragi-comédie que nos décideurs sont entrain d’étaler honteusement sur la scène mondiale et de trouver la formule qui pourrait, tant soit peu, nous inciter à une rémobilisation qui est indispensable. Mais de grâce, nous n’aurions rien compris à l’histoire moderne, si dans nos objectifs, évidents ou secrets, nous faisions émerger des exigences contraires à la loi et à l’unité du pays qui pourrait nous sécuriser tous.

Etant donné le cadre dans lequel se réalise la construction européenne par exemple, les Togolais, où qu’ils se trouvent, n’ont-ils pas le devoir sacré de défendre et de promouvoir le Togo de l’Unité qui nous conduira à l’âge d’or où la brebis paraîtrait à côté du loup ?

Pour y parvenir, l’A.T.L.M.C. :

– condamne avec fermeté les criminelles décisions anticonstitutionnelles prises par les héritiers du système dictatorial qui ont transformé le Togo, notre pays, en un champ de désolation.

– exige le respect de la constitution par l’équipe de M. Faure Eyadéma ; cela
aiderait à la résolution de l’inadmissible équation qu’elle pose à la conscience humaine qui la rejette de toutes ses forces.

– demande instamment à la France, cette fois-ci, de cesser de nous servir d’expressions diplomatiques creuses : elle ne saurait au Moyen Orient, notamment en Irak et en Palestine, adopter des pompeuses attitudes de justice et d’humanité tandis qu’elle soutient, en Afrique, des sanguinaires mis à l’écart de la Communauté internationale. Les Togolais, de partout, demandent simplement la liberté politique et non l’instauration, anachronique, d’une dynastie dans leur république ; les réfugiés politiques, défigurés par les aléas de leur exil qu’on veut rendre éternel, veulent rentrer chez eux pour participer ensemble avec les autres à la reconstruction de leur cher pays.

– demande à l’Union Européenne, plusieurs fois ridiculisée par le régime Eyadéma, d’aller au- delà de la décision qu’elle vient de prendre car dans le passé, les résultats qu’elle a atteints, ont été décevants.

– suggère à tous les togolais de la dispora, en groupe ou isolément, d’organiser, même dans leur village, des manifestations d’information (marches, conférences, sit-in…) et que rapidement Bruxelles essentiellement, Paris et Berlin en Europe, Washington et Montréal ou Ottawa en Amérique deviennent des lieux de contestation féconde. Dans cet ordre d’idées, l’ATLMC demande à ses militants au Togo, en Allemagne, en Belgique, en Suède, en Angleterre, aux Etats-Unis et au Canada de prendre part à tout ce qui sera fait par l’opposition togolaise pour sensibiliser les autorités et les administrés de leur pays d’accueil. Ensemble, les Togolais seront forts ; isolés, ils couleront.

– encourage MM. Obasanjo Olusegun, Alpha Omar Konaré et Mamadou Tandja respectivement Président de l’Union Africaine (UA), Président de la Commission Africaine et Président de la République du Niger -ainsi que son parlement- qui agissent efficacement pour le respect de la légalité au Togo : l’Afrique se réveille. Et elle doit le faire.

– félicite l’O.I.F. d’avoir suspendu le Togo de ses instances et demande aux autres organisations telles l’U.E., la CEDEAO, l’U.A. de lui emboîter le pas sans délai.

En attendant que la démocratie nous apporte des goutelettes de rosée qui serviront à rafraichir notre chère terre asséchée par la dictature, tendons-nous de nouveau la main pour travailler à ces fins.

Bremen (Allemagne), le 09 février 2005,

Pour le Bureau National,

Le Président

S.-R. AYEVA

Ancien Membre du Haut Conseil de la République (HCR),

Parlement de Transition.

***
P.S.

1-Le Bureau National informe le public qu’une déclaration de l’ATLMC-Allemagne, signée des mains de M. AGOROH Lopez et publiée sur des sites togolais, comporte des inexactitudes (notamment sur la date du décès du dictateur togolais) qui ne réflètent ni l’esprit, ni l’orientation générale de l’Asociation. De plus, ce bureau est démissionnaire selon le coup de téléphone du 26 septembre 2004 de M. AGOROH au président national de l’ATLMC qui en a pris acte.

Comment un tel bureau peut-il encore émettre une déclaration ? Et même, s’il était encore en activité, un événement aussi important que la mort du général Eyadéma qui devait libérer le Togo requiert la réaction du Bureau National, et non celle d’une section.

2-La semaine prochaine, l’ATLMC organisera deux marches : l’une, à Schwering, capitale de l’Etat de Mecklenburg-Vorpommern et la deuxième à Munich, capitale de la Bavière. Pour plus de précisions, des communiqués seront publiés dans les heures qui suivront.

3-Par la même occasion, le site internet de l’ATLMC sera bientôt opérationnel et le Bureau National prie Diastode, Le Togolais, Togoforum et les bonnes volontés qui pourraient se manifester de lui apporter l’aide nécessaire pour renforcer ses programmes. Une équipe est en train d’être mise sur pied et le critère fondamental est celui de la BONNE MORALITE.