08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

États généraux de la Communauté togolaise de l’extérieur

ÉTATS GÉNÉRAUX de la Communauté togolaise de l’extérieur Canada, avril 2003
[La Diastode->http://www.diastode.org]
eg@diastode.org

I. PRÉSENTATION
Contexte
Objectif
Justifications
Résultats
II. ORGANISATION
Lieu et Date
Participants
Inscription
Financement
Administration
Comité Ad Hoc (Coordination générale)
Participation
Code d’éthique
PROGRAMME PRÉLIMINAIRE

I. PRÉSENTATION
Contexte
La proportion de Togolaises et de Togolais vivant à l’extérieur des frontières nationales a atteint un niveau important et inégalé dans l’histoire de ce pays. Des estimations et recoupements permettent d’évaluer à environ un million et demi (1 500 000) cette communauté d’hommes et de femmes, généralement jeunes, répartie essentiellement en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe.
De manière constante mais souvent éparse, la communauté togolaise de l’extérieur participe au développement économique, social et politique de ce pays. Pour être efficace, cet ensemble de contributions se doit d’être guidé par des objectifs communément partagés à travers une structure organisationnelle adéquate. C’est à la réalisation de ce besoin fondamental d’émulation du génie collectif des Togolais de la diaspora qu’appellent les États généraux de la Communauté togolaise de l’extérieur.

Objectif
Les États généraux se proposent de rendre efficace l’engagement socio-politique et économique de l’ensemble de la communauté togolaise à l’étranger, à travers un Plan d’action, des Moyens opérationnels et une Structure organisationnelle.

Justifications
· L’éloignement physique doublé de l’absence de plusieurs services administratifs à l’étranger et de l’exercice de certains droits et devoirs de citoyens constituent un fossé entre la diaspora togolaise et le Togo, et un piège au désintéressement, à l’inaction et aux simples discussions.
· La communauté togolaise vivant à l’extérieur des frontières nationales, dans toute sa diversité, assure des rôles économique, politique et social de grande importance qui se doivent d’être mis en valeur et portés à un niveau de reconnaissance et d’efficacité qui lui permette d’apporter sa contribution au devenir de ce pays.
· Les échéances futures dans la quête d’un dégel et d’une alternance politiques au Togo appellent les Togolaises et les Togolais de l’extérieur à se doter d’une organisation démocratique, forte et représentative de leurs aspirations légitimes de citoyens adeptes de la démocratie.

Résultats
Sous le thème général «Les Togolaises et les Togolais de l’extérieur: Une force active dans le devenir du Togo», les premiers États généraux de la communauté togolaise de l’extérieur se donnent des buts réalistes permettant d’amorcer une dynamique nouvelle à sa refondation et à son positionnement comme membre de la société civile:
1. PLAN D’ACTION. Choix des objectifs généraux répondant aux besoins et préoccupations de l’ensemble des Togolaises et des Togolais de l’extérieur, tout comme la détermination des objectifs spécifiques à certains pôles de résidence de la communauté togolaise, voire même à des défis particuliers propres au Togo.
2. MOYENS OPERATIONNELS. Identification des atouts et des ressources internes à la communauté, des partenaires nationaux et internationaux, des sources de financement, de soutien, de collaboration et de partenariat de toute nature.
3. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE. Institutionnalisation d’une structure organisationnelle souple, démocratique, fonctionnelle et représentative des Togolaises et des Togolais de l’extérieur.
Ces orientations serviront de cadre pour les discussions des participants. Ces derniers apporteront leur réflexion à l’enrichissement des documents de travail qui leur seront proposés lors des États généraux ainsi qu’à l’adoption des différentes résolutions qui consacreront ces travaux.

II. ORGANISATION

Lieu et Date
· Montréal (Québec) au Canada
· Avril 2003: du jeudi 24 au dimanche 27

Participants
La participation est ouverte aux Togolaises et aux Togolais vivant à l’extérieur du Togo ainsi qu’aux organisations et associations qui les regroupent. Les uns et les autres doivent démontrer un engagement probant et constructif à œuvrer à l’atteinte des objectifs et des résultats poursuivis. La participation est aussi ouverte aux individus susceptibles d’apporter leur contribution aux idéaux de la rencontre. Ainsi, ces premiers États généraux accueilleront:
· les Citoyens et Associations regroupant les Togolaises et les Togolais de l’extérieur.
· les Individus et autres Organisations apolitiques et non-gouvernementales susceptibles de contribuer aux objectifs des États généraux.

Inscription
Chaque participant, individu ou association, doit s’inscrire aux États généraux selon les modalités qui s’appliquent à son pays de résidence. Les places disponibles sont limitées et reparties afin d’assurer une large représentativité de la communauté togolaise de l’extérieur, tout en tenant compte de sa dispersion géographique par rapport au lieu désigné pour accueillir les rencontres, et de la capacité d’une gestion autonome, bénévole et efficace de l’évènement.

Financement
Les présents États généraux seront financés par les contributions des Togolaises et Togolais de l’extérieur. Ces contributions prendront essentiellement la forme d’autofinancement des frais de voyage et de séjour pour ceux qui habitent en dehors de la région métropolitaine de Montréal et ceux qui viendront de l’extérieur du Canada, d’hébergement dans la communauté togolaise au Canada, de paiement des frais de participation ainsi que des dons divers en argent et en nature pour assurer certaines charges et dépenses incompressibles.
L’effort de financement autonome des États généraux est une dynamique nouvelle dont chaque Togolaise et Togolais de l’extérieur doit se sentir investi, en apportant directement ou indirectement, individuellement ou collectivement, une contribution à la concrétisation des États généraux. À cet effet, un « Appel à tous » est lancé à toutes les Togolaises et à tous les Togolais à contribuer fièrement et spontanément au lancement de cette force nouvelle de l’ensemble de la communauté togolaise de l’extérieur.

Administration
Initiés par un groupe de Togolais du Canada, les présents États généraux ont été adoptés par la Communauté togolaise au Canada (CTC). La mise en oeuvre du projet est confiée à un comité Ad Hoc de cinq personnes qui en assure la coordination générale. Celle-ci peut, en tout temps, s’adjoindre des unités spéciales aux attributions particulières ou retenir les services, les conseils et les expertises de toute personne physique ou morale susceptible de l’aider à mener à bien cette mission. Par ailleurs, des consultations seront entreprises en vue de la formation d’un Comité d’honneur composé d’éminents citoyens togolais de la diaspora.

Comité Ad Hoc (Coordination générale)
1. Pierre S. Adjété: représentant des initiateurs
2. Séna Alipui: vice-président Affaires économiques et Stratégie de la CTC
3. Raymond F. Foley: président de la CTC
4. Micheline Randolph: secrétaire permanente de la Diastode
5. Komlan Nutépé Zafoé: ex-président de la CTC

Participation
Information: 7 décembre 2002 au 7 janvier 2003
Inscription: 8 janvier au 8 mars 2003
Invitation: 9 mars au 9 avril 2003
Frais:
· Participants des États Unis et du Canada: 50$
· Participants des autres provenances: Volontaire et discrétionnaire
· Inscription tardive: Majoration de 20 %
Formalités: L’entrée et le séjour au Canada peuvent nécessiter, pour certains participants, des formalités diverses liées à la délivrance du visa de visiteur. Il est de la responsabilité de chaque participant d’obtenir, auprès des autorités consulaires canadiennes desservant le pays de sa résidence, les informations qu’exige le statut dont il jouit dans ce pays de résidence. Si nécessaire, une lettre d’invitation sera adressée aux participants régulièrement inscrits (délais, titre de transport, etc.) qui en feront la demande.

Code d’éthique
Les participants aux États généraux s’engagent à respecter un code de conduite basé sur les cinq principes suivants:
· Respect de la liberté d’expression et de la démocratie;
· Indépendance et autonomie de réflexion;
· Tolérance et Intervention responsable;
· Intégrité et Transparence dans les rôles et attributions;
· Responsabilité envers l’ensemble de la communauté togolaise.

PROGRAMME PRÉLIMINAIRE
Jour 1: Jeudi, 24 avril 2003

Thème: Plan d’action
Activités: Ouverture et Ateliers sur le Plan d’action
10:00 – 12:00: Inscription des participants
11:30 – 12:30: Information et présentation d’ouverture
12:30 – 14:00: Déjeuner conférence:
Un modèle de réussite, le Conseil supérieur des Français de l’extérieur (CSFE)
14:00 – 16:30: Ateliers: Plans d’action spécifiques
16:30 – 17:00: Pause
17:00 – 19:00: Ateliers: Plan d’action intégré
19:00 – 19:30: Conclusion de la Journée 1 et Suspension des travaux

Jour 2: Vendredi, 25 avril 2003

Thème: Des Moyens et une Structure au service des Togolais de l’Extérieur
Activités: Ateliers sur les Moyens opérationnels et la Structure organisationnelle
09:30 – 12:30: Ateliers: Moyens opérationnels, ressources et partenaires, etc.
12:30 – 14:00: Déjeuner conférence: Un modèle de réussite, le Congrès juif mondial
14:00 – 16:30: Ateliers: Une structure organisationnelle souple et fonctionnelle I
16:30 – 17:00: Pause
17:00 – 19:00: Ateliers: Une structure organisationnelle souple et fonctionnelle II
19:00 – 19:30: Conclusion de la Journée 2 et Suspension des travaux

Jour 3: Samedi, 26 avril 2003

Thème: Togolaises et Togolais de l’extérieur: une force active dans le devenir du Togo
Activités: Conclusion générale
10:00 – 12:30: Communication des invités spéciaux
12:30 – 13:30: Pause: déjeuner libre
13:30 – 16:30: Présentation et Adoption des Rapports et Résolutions
16:30 – 17:30: Séance de clôture
19:30 – 24:00: Soirée togolaise: prières, remerciements, repas et réjouissances.

Jour 4: Dimanche, 27 avril 2003

Divers événements et départ des participants