26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Eyadéma sur pied ?

En [convalescence, le dictateur Eyadéma->http://www.jeuneafrique.com/gabarits/articleJAI_online.asp?art_cle=LIN21093eyadmticsus0] a, la semaine dernière, présidé la parade militaire de sa garde prétorienne et fait acte de présence à l’inauguration du premier navire d’Ecomarine au Port de Lomé. Les Togolais et les regards indiscrets ont été tenus éloignés du dictateur «amaigri».

Le mardi 23 septembre 2003, Eyadéma était au défilé militaire sur le boulevard Eyadèma Gnassingbé pour la commémoration des événements du 23 septembre 1986, la prise d’assaut de camp militaire de Lomé par des « assaillants ». On nota l’absence de son fils Ernest habituellement à la tête des parades de la garde prétoriennes du dictateur. Ce dernier est arrivé sur le lieu de commémoration vers 8 h. Il a été accueilli par son ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le général Assani Tidjani. Il a passé en revue les troupes à bord de sa voiture de commandement et s’est ensuite installé sous l’apatam dressé pour la circonstance. La parade s’est terminée vers 9 H30.
Le samedi matin, il avait inauguré au Port Autonome de Lomé le premier navire d’Ecomarine : MV Eco Zara. La création d’Ecomarine est un outil pour tous les importateurs, exportateurs de la CEDEAO et le Port Autonome de Lomé, une dimension nouvelle avec la réalisation prochaine des divers projets notamment la construction d’une plate-forme de transbordement au port de Lomé.

Lors de ces deux manifestations, Eyadéma était entouré de son Premier ministre Koffi Sama, du président de l’Assemblée nationale RPT, M. Fambaré Natchaba, des membres de son gouvernement, des députés, des membres du corps diplomatique. La junte se serre les coudes et prépare la succession en catimini.

La rédaction letogolais.com