26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Hommage à Tchagnao Moutawakilou

La Diaspora togolaise en Allemagne vient d’être frappée par une triste nouvelle. En effet, le samedi, 12.07.2003, nous a quitté un des redoutables et rares militants de l’opposition, animés par le souci de voir un jour notre pays «emprunter la piste» de la Démocratie digne de ce nom. Le décès de Mr Tchagnao Dikeni Baba, connu sous le pseudonyme de «Maître», est survenu à l`hôpital de Düsseldorf (Allemagne) suite à un malaise.

Toute la famille togolaise en Allemagne rend hommages à ce jeune combattant, de valeurs et grandeurs incommensurables.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille, à ses proches et amis, et prions Dieu qu’il accueil son Âme; et que la terre lui soit légère.

Moutawakilou Tchagnao, «reposes-toi» en Paix. Les générations à venir se souviendrons de ton mon

Neuss, Allemagne, 14 juillet 2003
N. G. Bileri

———————————————————

Tchagnao Moutawakilou for ever

Il est des hommes, qui de par leurs qualités peu communes, de par un sens de l’engagement sans faille et une vision prospective rarement démentie, émergent de la collectivité pour marquer les esprits de leurs contemporains. Tchagnao Moutawakilou, l’homme que nous venons de perdre, était, sans contexte de cette envergure.

Le plus beau témoignage que je puisse lui offrir, je le lui ai offert durant sa vie, nos vies d’amitié et de complicité. Mais le plus bel hommage est celui laissé par Moutawakilou lui-même. C’était un grand patriote d’une discrétion et d’une grande humilité qui cachent mal son courage et son rêve de voir le Togo libéré des jougs de la dictature, et ce, le plus rapidement possible.
Toujours en premiere ligne, mais un peu en retrait compte tenu de son humilité, il était celui qui organisait, planifiait, conseillait, encourageait…..
Il fut un grand combattant pour la liberté et la justice sociale et pour lui, ce combat n’a, en aucun moment, perdu son attrait quelles que soient les difficultés et obstacles… C’était l’essence même de sa vie.

Révolté, mais aussi homme de passion et de conviction, il présentait et défendait partout, avec force, fermeté et vigueur ses idées, celles de la démocratie et de l’Etat de droit au Togo.

Aujourd’hui, c’est encore un acteur et un témoin privilégié de notre lutte commune qui disparaît. Un de plus…L’ATLMC et l’opposition toute entière sont en deuil….

Mais l’exemple de Moutawakilou Tchagnao restera dans les mémoires collectives car c’est celui du courage, de la volonté, de l’humanisme, de l’humilité, du patriotisme et de l’amour de la liberté.

Merci Moutawakilou….Merci Grand Homme et que la terre de nos ancêtres te soit moins lourde. Un jour, ton rêve le plus ardent sera réalisé….Ce jour là, tous ceux et celles qui t’auront connu se souviendront de toi qui as, par ta profonde conviction et ton inlassable engagement, contribué à ce que le Togo prenne sa place sur l’échiquier mondial des nations civilisées.

Repose maintenant en paix….Tu le mérites bien…et n’oublie pas de discuter de nos âneries, de notre trahison et de notre manque de vision avec Tavio et tous ceux et celles qui, connus ou inconnus, du nord au sud, de l’est à l’ouest ont été fauchés par cette mort perfide et traîtresse.

Tu as désormais la responsabilité de veiller sur ta famille et tes amis.
Salut Moutawakilou.

Canada le 15 juillet 2003

Didier Noudoda
Membre Fondateur et Membre du Bureau Exécutif National de l’ATLMC
Membre du Bureau Exécutif du M05

——————————————————-

HOMMAGE À UN DÉFENSEUR DE LA LIBERTÉ

Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi fallait-il que l’Homme meurt nécessairement?

Mon séjour dans les monastères, mes pénibles études thanatologiques, mes recherches théologiques effectuées à cet effet ne m’ont jamais donné entière satisfaction. Alors, j’ai compris que seul ALLAH donne et seul ALLAH reprend: que sa volonté soit toujours faite! Ce faisant, ALLAH vient de nous reprendre un battant, un homme plein de magnanimité et d’entière sollicitude: je veux nommer le decujus TCHAGNAO Dikeni Moutawakilou, président en exercice de l’ATLMC et ex-représentant des Droits de l’Homme section Düsseldorf.

Si en l’espace de trois mois, la diaspora togolaise en Allemagne a perdu sept compagnons, cette dernière disparition nous laisse pantois et orphelins:
– Pantois, parce que la brutalité et l’imprévisibilité de la mort de «Maître» Tchagnao attestent que les stigmates et séquelles de l’attentat de Soudou – dont notre compagnon de lutte fut l’une des victimes – ont enfin eu raison de sa rage de vaincre les iconoclastes qui gouvernent le Togo et celle de lutter pour l’avènement d’une démocratie au Togo. Une fois encore, Eyadema vient donc de tuer à petit feu un homme à la fleur de l’âge: nous laissons tout à l’imminente justice.
– Orphelin, parce que le meneur d’hommes et le visionnaire politique dont fut Tchagnao, nous feront défaut dans le temps et dans l’espace: Ô! pourquoi les bons cœurs ne durent que la vie d’une rose?

Pour tous ceux qui l’on connu, pour tous ceux qui n’ont pas passé leur temps à glousser dans les mamelles de leur mère, pour tous ceux qui savent interroger le spatio-temporel, il est importantissime que nous prions pour le repos de son âme afin que les «Malaika» du ciel l’accompagne jusqu’au bout.

Puisse Dieu lui accorder son royaume! AMIN

Düseldorf, Allemagne, le 15 juillet 2003
Odjé Edah

———————————————–

ENCORE UN AUTRE: BABA TCHAGNAO

Voilà encore un autre qui s’en va sans voir réaliser son rêve le plus cher; celui de voir la démocratie s’installer sur la terre de ses aïeux. Que sa chère patrie le Togo puisse avoir sa place dans le concert des nations dites civilisées.

Voilà un autre qui s’en est allé laissant derrière lui, ses frères et soeurs, militantes et militants de l’UFC, sans voir l’un de ses deux premiers présidents accéder à la magistrature suprême, en 98 comme en cette année de 2003.

Voilà encore une voix qui s’est éteinte sans engager ensemble avec ses frères et soeurs de la diaspora rassemblés au sein de l’ATLMC, UFC, DILT-FATAL, CDPA, PDR, etc., le dernier combat qui se profile à l’horizon afin de vaincre cette dictature barbare d’Eyadema et ses gangsters, bouter dehors cette bande de hors la loi.

Si pour vous, Maître Tchagnao, c’est bien le peuple qui est appelé à renverser l’absolutisme chez nous au Togo, mais que ce peuple a besoin pour ce faire d’atteindre un haut niveau d’éducation politique, de conscience de classe et d’organisation, alors je suis d’avis aussi que les partis politiques s’emploient partout à éduquer et à organiser la jeunesse en vue de la lutte finale et qu’ils accomplissent cette tâche avec la plus grande énergie.

Encore un de moins qui nous quitte sans voir ses bourreaux de cette date du 05 Mai 92 à Soudou répondre de leurs sauvageries, sans comprendre le pourquoi de cette avalanche de plomb sur leur cortège allant prêcher la démocratie, le droit de l’homme et des libertés. Ta disparition retentit dans mon coeur comme un abandon de la lutte, car je ne veux pas croire qu’en ce moment précis où nous avons besoin de toi, tu ne seras plus des nôtres, tu décides de t’en aller. Dois-je considérer cela comme une fuite de ta part? Je ne veux pas y croire. Car fuir un combat quand celui-ci est devenu inévitable, est cent fois pire qu’une défaite et tu le sais.

Je continue par croire que tu dors et tu te réveilleras car nous avons déjà assez consenti de terribles sacrifices pour le GOLGOTHA de notre libération. Que la mort est cruelle? Quel cruel destin? Mais qu’importe? Que chacun dise ce qui lui semble la vérité; quant à la vérité elle-même, laissons-en le soin à DIEU.

Adieu BABA TCHAGNAO, ADIEU Maître. Que la terre te soit légère.

Allemagne, 16 juillet 2003
Hounkpati Hoeinto