03/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Hommage à Toyi le zémidjan

Plusieurs zémidjans, conducteurs de taxis-motos du quartier Nyékonakpoè à Lomé, ont rendu, mercredi 16 avril 2003, un dernier hommage à Toyi lâchement assassiné par des inconnus qui ont volé sa moto.

La manifestation fut spontanée et pacifique. Munis d’une casquette et de bandeaux rouges, les zémidjans et sympathisants ont sillonné à vive allure et phares allumés les quartiers Nyékonakpoè, Kodjoviakopé, Hanoukopé, Adjololo et les environs pour marquer leur solidarité à leur sympathique camarade Toyi. Ils se sont retrouvés au lieu du culte avant de se diriger au quartier Agoenyivé (7kms dans la banlieue de Lomé) où Toyi sera inhumé. Toyi qui abordait la trentaine et exerçait le métier de conducteur de taxi-moto depuis plusieurs années était basé à Adjololo, à quelques mètres de la frontière ghanéenne. Il était en train de travailler quand, dans la nuit du 10 avril 2003 vers 20H30mn, son client a tiré sur lui plusieurs balles mortelles dans le cou, aux bras et au dos avant de voler sa moto. Tout cela s’est passé à la barbe du cordon de sécurité situé à quelques mètres de là. Ce fut la désapprobation au sein de la corporation et parmi tous les amis de Toyi. Ce n’est pas la première fois qu’un zémidjan perd la vie dans le cadre de son métier mais celle-ci en est une de trop alors que le gouvernement avait promis d’assurer une plus grande sécurité dans ce secteur d’activités.

Le togolais.com