Source LETOGOLAIS.COM - 06/11/2003

Reprise des cours à l’Université de Lomé

Après trois mois de vacances, les étudiants de l’Université de Lomé ont repris officiellement les cours au début de cette semaine. Cette reprise intervient dans une incertitude totale chez les étudiants car les frais d’inscription ont subi une hausse de 100% soit 50.000 F CFA alors qu’ils étaient de 25 000 F CFA depuis trois ans, somme déjà très difficile à payer pour eux.

Ces frais d’inscription avaient régulièrement été négociés à la baisse chez le Chef de l’Etat togolais après des « marches de soutien ». Ce qui fait dire à certaines personnes que plusieurs étudiants resteront sur le carreau cette année. Le restaurant universitaire n’est plus à la portée de la bourse des étudiants togolais. L’aide qui leur est allouée annuellement par les autorités de l’éducation du pays est de 60.000 F CFA. Seuls des privilégiés y ont accès. La bourse d’études a été supprimée. La sélection des bénéficiaires pour l’attribution de l’aide pose des problèmes ainsi que les modalités de son versement qui opposent souvent étudiants et autorités en cours d’année et qui perturbent régulièrement les cours. Depuis quelques semaines, plusieurs étudiants laissent transparaître leur ressentiment et les actions des associations sont interrompues par des intimidations et des menaces de tous genres.
Lors de ce premier jour de rentrée, les visages n’affichaient pas la sérénité. Une des nombreuses associations du campus a lancé un mot d’ordre de boycott de cours pour 48 heures depuis mardi dernier. Il a été diversement suivi par les facultés car mal organisé et il revendiquait l’amélioration des conditions de vie des étudiants de Lomé. Plusieurs endroits stratégiques du campus de Lomé ont été pris d’assaut par les forces de l’ordre. Le mot d’ordre a été levé mercredi sans qu’une mûre discussion ait pu avoir lieu mais les étudiants n’entendent pas lâcher du lest.

De nouvelles nominations à l’Université ont été opérées ces dernières semaines par le Conseil des Ministres. Fondamentalement rien ne peut changer mais peut-être pourront-elles raffermir le climat malsain qui s’annonce sur le campus.

La rédaction letogolais.com

Visiter également:
[Université du Bénin->http://www.ub.tg/]

Copyright LETOGOLAIS © 2002