Source LETOGOLAIS.COM - 20/04/2004

Le régime Eyadéma sous tutelle de l’Union européenne !

Telle est en effet l’appréciation que chacun peut porter à la lecture des conclusions sanctionnant l’ouverture des consultations entre l’Union européenne et le Togo. Car, la tutelle est l’état de dépendance d’une personne ou d’une entité soumise à une surveillance gênante. Incontestablement, [les 22 engagements->http://www.letogolais.com/article.html?nid=1278] pris par le gouvernement togolais et qui procèdent de la feuille de route de l’Union européenne sont contraignants et le régime Eyadéma est soumis à une obligation de résultat, sauf à manœuvrer comme dans le passé et maintenir le statu quo.

Ainsi, l’Union européenne va au-delà de la notion de partenariat qui caractérise les relations ACP-UE (voir Accord de Cotonou). Le partenariat suppose l’égalité des partenaires et leur sens de responsabilité. Or, depuis plus de dix ans, le régime Eyadéma se comporte comme un acteur capricieux, peu digne de foi et de confiance, c’est-à-dire un partenaire irresponsable et mineur à qui il faut donner des leçons et ramener sur le droit chemin. Contrairement à l’argument spécieux d’une stabilité régnant au Togo, l’Union inscrit sa démarche dans la perspective de contribuer à une stabilité politique au Togo, en favorisant l’établissement d’un ordre constitutionnel pérenne ! Il est donc manifeste que le régime du dictateur Eyadéma constitue une menace pour son peuple et pour la sous-région (voir engagement 4-2).

En exigeant d’exercer un strict contrôle sur le respect et la mise en œuvre des engagements, l‘Union européenne exprime nettement sa défiance à l’égard des autorités togolaises et les met sous tutelle. L’Union européenne exige de suivre tous les futurs processus électoraux au Togo, à toutes les étapes (en amont, pendant et après). De même exige t-elle des autorités togolaises un diagnostic sur le fonctionnement de la justice et un plan d’action, avant la fin des consultations, pour permettre son fonctionnement impartial et la rendre indépendante du pouvoir exécutif.

Finalement, c’est une véritable leçon de choses démocratique qui a été donnée au régime Eyadéma le 14 avril 2004, et qu’il lui faut apprendre et appliquer sous l’autorité d’un tuteur.


La rédaction letogolais.com


LIRE EGALEMENT:
[Consultations UE-TOGO: les 22 engagements du gouvermement togolais->http://www.letogolais.com/article.html?nid=1278]

[Gnassingbé Eyadéma : le fléau togolais->http://www.letogolais.com/article.html?nid=19]


Copyright LETOGOLAIS © 2002