Source XINHUA - 12/06/2006

Mondial : Kodjovi Mawuena "sera mardi sur le banc face à la Corée du Sud"

XINHUA, LOME--11/06/06-- -- Le Togo doit donner lundi sa décision "après avoir examiné avec lucidité les conditions posées par Winfried Schäfer", a indiqué dimanche Messan Attolou, porte-parole de la délégation togolaise, engagée au Mondial-2006 de football, a- t-on appris du site web de la présidence togolaise.

M. Attolou a cependant précisé lors d'une conférence de presse que Kodjovi Mawuena "sera mardi sur le banc face à la Corée du Sud ", pour le premier match de l'histoire des Eperviers dans une phase finale de la Coupe du monde.

M. Mawuena a pris les rênes de l'équipe dès samedi matin, après la démission de l'ancien sélectionneur Otto Pfister vendredi soir.

"Il y a d'autres candidats, si ça ne marche pas avec M. Schäfer, il peut y avoir d'autres solutions", a expliqué Camélio Akoussah, directeur technique des Eperviers.

"Le contact n'est pas rompu avec M. Schäfer, on doit le re- contacter pour savoir si on peut travailler avec lui", a cependant souligné M. Attolou, contredisant M. Akoussah, assis à ses côtés en lançant: "si ce n'est pas M. Schäfer, c'est M. Mawuena qui sera l'entraîneur pour ce Mondial".

"Tout est en bonne voie pour les primes", a affirmé M. Attolou. La négociation interminable des primes, qui n'est toujours pas réglée selon les joueurs, a provoqué le départ de M. Pfister.

"S'ils acceptent mes conditions, je suis prêt à leur donner un coup de main: mes conditions, c'est que je veux travailler sereinement", avait déclaré Schäfer un peu plus tôt dans la journée à la sortie de l'hôtel des Eperviers à Wangen im Allgaü, le camp de base du Togo.

M. Mawuena, qui était le deuxième adjoint de M. Pfister avant son départ, s'est défendu d'être la "roue de secours de l'équipe". "Je suis un Togolais, je travaille pour mon pays, je respecterai toute décision", a-t-il assuré.

"Je suis avec cette équipe depuis 1994 (comme joueur, capitaine, puis entraîneur adjoint ou entraîneur titulaire) et cette situation je l'ai déjà vécue en 2000 lors de la CAN (Coupe d'Afrique des Nations), ce que j'ai fait alors était positif", a ajouté M. Mawuena.

"En 2000, on avait battu le Cameroun 1 à 0, mais on ne s'était pas qualifié pour le tour suivant, malheureusement, on avait été éliminés au goal-average", a rappelé le technicien.

"Mardi, tout va se jouer sur le terrain: vous allez voir si nous sommes novices ou si nous avons de l'expérience!", a-t-il conclu devant la presse.

Copyright LETOGOLAIS © 2002