Source LIBERTE ALGERIE - 12/06/2006

Adebayor : “Le Togo, ça a toujours été comme ça”

L'attaquant vedette de l'équipe du Togo de football, Emmanuel Adebayor, relativise les conflits internes et le changement d'entraîneur agitant sa sélection, et estime que “ça a toujours été comme ça : le président de la "Fédé" peut être viré, je peux être viré...”

À deux jours de leur premier match du Mondial 2006 contre la Corée du Sud (groupe G), les questions des primes n'ont toujours pas été réglées et le sélectionneur allemand, Otto Pfister, a claqué la porte vendredi soir. Winfried Schdfer tient la corde pour le remplacer après l'intérim de Kodjovi Mawuena.

Est-ce que tout cela ne donne pas une mauvaise image du football africain?
ça a toujours été comme ça au Togo. On ne va pas pouvoir changer les choses du jour au lendemain. Demain, le président de la “Fédé” (de football) peut être viré, je peux être viré... Mais moi, maintenant, j'oublie tout ça, je veux donner le meilleur de moi-même. Pour la question des primes, je me dis que cet argent, si je ne le gagne pas aujourd'hui, je peux le gagner demain.

Est-ce que l'hôtel est bien ou pas bien ?

On verra ces questions plus tard, après notre premier match.

Comment est l'ambiance dans l'équipe ?
On est en Allemagne depuis deux semaines et certains joueurs ne se sont pas rendus compte qu'on était à la Coupe du monde. Mais on y est bien. On a des joueurs d'expérience et des entraîneurs d'expérience pour encadrer les autres et on a des arguments à faire valoir.
Soit on est professionnels, soit on ne fait pas une bonne partie. Mais on a faim, on veut faire une bonne compétition.

Et la Corée du Sud ?
On sait qu'on va jouer contre une bonne équipe, et que ça va être difficile. Pour la tactique, je ne peux pas vous dire, on va voir.

Entretien publié le 12/06/06 dans LIBERTE ALGERIE

Copyright LETOGOLAIS © 2002