Source L'AITEUR - 10/06/2006

FTF : Démagogie d’un autre âge !

L’homme au fait n’est pas sensé tout connaître. Le Togo et les Eperviers togolais participent pour la première fois au Mondial. La fédération togolaise de football gère également pour la première fois la participation au Mondial de leur équipe de football. L’honnêteté, nous pousse á reconnaître que ; quelque soit, les responsables qui seraient à la FTF, il y aurait sans doute des manquements et des erreurs dans la préparation de ce rendez-vous.

Mais en revanche, sans être un détracteur borné de la FTF, de son Président Mr.Rock Balakyèm Gnassingbé et de ses courtisans, nous, la grande majorité des Togolais et amis du Togo, constatons lamentablement un échec total de la gestion de la participation par la FTF au Mondial. Comme je le soulignais plus haut, on n’est pas sensé tout connaître. Mais, pour des gens responsables et avisés, deux initiatives élémentaires devraient en principe être prises, aussitôt après la qualification, pour en fait, éviter en grande partie les erreurs et manquements :

1- La FTF devraient envoyer les membres faire des stages de préparation ou d’apprentissage de la gestion du Mondial près des pays africains tels, le Nigeria , le Cameroun ou la Tunisie qui ont eu déjà l’expérience pour avoir participé une fois au Mondial.

2- dans le cas contraire inviter les responsables de la fédération de ces pays au Togo et se laisser instruire correctement de la préparation du Mondial. Il n’y pas à mon avis de honte, ni de complexe á toujours apprendre de l’autre. Nous ne pouvons pas excuser la FTF et son Président de ces manquements, car la Can, en Egypte a offert et révélé déjà les problèmes que vivent les Eperviers encore et malheureusement aujourd’hui. On est en droit de se poser des questions suivantes. Quelles leçons la FTF a -t elle tiré des incompétences et problèmes de la Can en Egypte. Un adage allemand dit : » Aus Fehler kann man lernen » (Après avoir commis une faute, on apprend).

En effet, il est plus facile de se saisir des moyens de communication de l’Etat pour diaboliser les joueurs. Mais la population, peu informée de la réalité du problème des primes peut y croire, mais, une chose est certaine : la vérité est comme le soleil, une main ne peut la cacher. Et encore, croyez -moi, on ne peut s’accaparer injustement de la sueur, ou des fruits de l’effort de quelqu’un et avoir du Albaraka. En d’autres termes, de la bénédiction. Le bien du tiers injustement détourné va s’évaporer sans qu’on ne le sache. Car au fait, on peut croire ou pas, Dieu est toujours juste. Certes, nous ne refusons pas que les fonctionnaires de la FTF soient récompensés, mais ceci dans la proportion de leur travail bien fait. Mais, malheureusement, on constate que les membres et courtisans de la FTF sont récompensés gracieusement que, par leur présence au sein de cette institution. Quelle dommage ?

Au delà de ce constat amer et de l’incompétence de la FTF, qu’apprendrons nos enfants et futurs jeunes joueurs Togolais ? Sous d’autres cieux les membres de la FTF se verraient déjà longtemps remercier car, personne n’est indispensable. Les joueurs peuvent avoir peut-être leurs erreurs d’appréciation, car ils participent aussi pour la première fois au Mondial. Mais nous vivons la réalité et avions eu á côtoyer d’autres pays Africains. Nous arrivons à la conclusion, sans exagérer que, la FTF manque cruellement d’égards à nos Ambassadeurs. La comparaison des Eperviers avec ceux des autres pays Africains, nous laisse très triste et indignée. Le prétexte véhiculé sur les écrans des mass-médias par la FTF, comme quoi, le Togo n’a pas les moyens relève d’une pure démagogie archaïque. Loin de les servir, cela les ridiculise au contraire. Les adeptes de cette manipulation et ceux qui croient naïvement à leur version (one Way) sinon pourquoi ne pas passer la version réelle des joueurs à la télé ? car toutes les méandres et les allocations de la FIFA aux pays participants sont connus de nous tous. Nous sommes tous patriotiques, et nous aimons aussi notre pays. Mais, il serait coupable de notre part qu’on se taise et qu’on regarde comme des idiots des responsables jouer avec les acteurs principaux que sont les joueurs. Peut-être, ils se disent en privé que « le chien aboie la caravane passe », et que nos appels ne les feront jamais revenir à la raison : qu ils se détrompent les instances de la FIFA suit de près tout ce qui se passe. Ah bon entendeur salut !

En tout cas, nous restons convaincus que les Eperviers disputeront et défendront avec corps et âmes les couleurs du Togo. Nous sommes fiers de vous et nous vous soutenons ardemment. Que le Tout Puissant et la chance viennent couronner vous efforts.

Gambari Yaya
9 juin 2006
Bremen-Allemagne

Copyright LETOGOLAIS © 2002