Source LETOGOLAIS.COM - 05/10/2006

Togo: Les enseignements de la nomination imminente de E. EDJEOU à TOGOCEL

Par Mensah APETIPA

Concernant la société d’Etat TOGOCEL, il nous semble que cette décision de nommer E. EDJEOU – dont les contours semblent déjà actés par les protagonistes de cette affaire – est fort révélatrice sur la géographie du pouvoir ainsi que sur l’absence d’éthique et de sens de l’Etat dans l’entourage présidentiel. C’est pourquoi nous nous proposons d’analyser en plusieurs épisodes cette décision. Premiérement, Faure croit-il en son discours et si oui, est-il capable de le mettre en musique ?

Derrière la prétendue ouverture affichée ostensiblement par le « nouveau » régime se cache en réalité une véritable recentralisation du pouvoir au profit exlusif des membres du clan. Pour preuve, la confiscation de tous les postes jugés juteux : Douane, Impôts, IFG, FER, Togotélécom ... et bientôt Togocel.

Quel est le dénominateur commun entre les heureux « élus » ?
Qu’est ce qui les distingue des autres togolais (tenus à l’écart de ces postes) ?
Nous n’en voyons qu’un seul : leur appartenance au clan voire à l’ethnie présidentielle.

Même le défunt Eyadéma n’est pas allé aussi loin à la fin de son long règne. En effet, il avait pour sa part eu l’habileté et le courage de pratiquer pendant longtemps l’équilibrage régional ( entretien d’une clientèle politique).

Nous préférons parler de courage parce que nous sommes persuadés que Faure – qui se veut garant de l’unité nationale et l’invoque dans ses discours – a lui aussi conscience de l’importance de ce principe d’équilibrage régional.

Toutefois, cette nomination vient confirmer une fois de plus son incapacité à imposer ses vues au clan et donc à s’affirmer comme le véritable Patron.

La suite dans les prochains épisodes : la situation dans chacune des sociétés et administrations citées ; le cas DOGBE ; ...


La rédaction Letogolais.com

Copyright LETOGOLAIS © 2002