Source ATS - 04/10/2002

Trafic de médicaments contre le sida destinés à l'Afrique

La douane belge a découvert un trafic de médicaments qui retardent le développement du sida. Les comprimés destinés à l'Afrique ont été illégalement réimportés en Europe où ils étaient notamment revendus aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

Les médicaments, fabriqués par le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline étaient initialement destinés au Sénégal, au Togo, au Congo (Brazzaville) et à la Côte d'Ivoire. Ils auraient dû y être disponibles à des prix réduits pour la population locale. Ces médicaments ont toutefois été réembarqués vers l'Europe, où ils ont été vendus entre quatre et six dollars l'unité. Le prix en Afrique était de 80 cents, souligne le «Washington Post».

Ces détournements ont été découverts par un douanier belge, intrigué de trouver des médicaments avec une étiquette en langue française collée sur un texte néerlandais, venant d'Afrique et ayant pour destination les Pays-Bas. Selon le grand quotidien populaire néerlandais, qui cite des sources du service d'inspection du ministère de la santé, 80 % des médicaments réimportés auraient déjà été consommés.

Copyright LETOGOLAIS © 2002