Source L'AUTEUR - 18/08/2008

Togo: la mort d'Atsutsé Agbobli...on a le droit de savoir et le droit de punir!

Que tous ceux se sont déjà lancés dans la campagne de désinformation prennent garde. Nous ne les connaissons que trop! Que tous ceux insinuent déjà la thèse du suicide prennent garde. Un homme qui s'est suicidé, peut-il lui-même se jeter dans la mer à la suite de son acte? On les connaît, leurs méthodes: on sait aussi où ils ont l'habitude de larguer leurs victimes après les avoir torturées et exécutées. Ce n'est pas un défaut de manquer d'imagination, mais c'est horrible de recourir à de telles méthodes pour éliminer quelqu'un qui n'a pas un cerveau aussi étroit que celui des membres du clan tueur. C'est petit et ignoble de réduire le débat politique à des coups de ce genre, au terrorisme de si bas étage.

Que tous ceux qui vont tenter de banaliser la mort d'un homme politique, qui plus est, d'un écrivain, d'un homme public de cette importance, prennent garde. Qu'ils prennent, eux et leurs complices, leurs cerveaux machiavéliques.
Que tous ceux qui ont la responsabilité d'assurer la sécurité des citoyens togolais et aussi des étrangers sur le terre togolaise mais font le contraire en semant la terreur et la désolation prennent garde. Que les assassins et autres criminels qui ont jusqu'ici joui de l'impunité au Togo et se croient à l'abri de toute justice prennent garde.

Honte à ceux qui composent avec eux, à ceux qui s'asseyent à la même table qu'eux, soi-disant pour parler du Togo, de la construction du Togo, de l'avenir du Togo. Ce n'est pas par des assassinats de Togolais, des actes si ignobles que l'on construira le Togo. Qu'ils prennent garde, les gouvernants illégitimes, les planificateurs et exécuteurs d'assassinats politiques, d'enlèvements de citoyens... Que ceux qui redoutaient des révélations qu'Agbobli pourrait faire un jour ou l'autre sur leurs crimes et leurs forfaits prennent garde. On saura tout un beau jour. Le peuple togolais saura! Qu'ils prennent garde, ceux pour qui les balles de mitraillette, les lames de poignard et de machette remplacent la plume, la parole libre, les urnes.

Que ceux dont l'existence n'est tendue que vers un seul objectif: le pouvoir par tous les moyens prennent garde. Qu'ils prennent garde, ceux qui sont prêts à nous démontrer à tous moments qu'ils ont droit de vie et de mort sur tous les citoyens togolais et qu'ils peuvent les frapper quand et où qu'ils veulent. Qu'ils prennent garde! Qu'ils prennent garde, ceux qui nous prennent pour des imbéciles et continuent de nous assassiner, tout en nous parlant de vérité, justice et réconciliation.

Que la vérité soit d'abord connue au sujet de la mort d'Agbobli et de toutes leurs autres victimes, les morts, les disparus, les blessés...
Que la justice soit rendue d'abord concernant Agbobli, assassiné le 15 août 2008 avant que l'on songe à aller enquêter sur les victimes des violences politiques de 1958. On pourra alors parler de réconciliation, la vraie réconciliation qui n'a jamais été leur objectif, à ces gens-là. Le peuple togolais a le droit de savoir. Le peuple togolais a le droit de poursuivre les criminels. Le peuple togolais a le droit de les punir. Le peuple togolais a le droit de vivre réellement dans la paix et la sécurité, dirigé par les hommes qu'il se sera choisis. Le peuple togolais a le droit de se débarrasser par tous les moyens de ceux qui l'assassinent, à commencer par le premier assassin, fils d'assassin, installé dans le fauteuil de président de la République grâce au meurtre et à la violence.

Allemagne, 16 août 2008
Sénouvo Agbota Zinsou

Copyright LETOGOLAIS © 2002