Source APA - 17/09/2008

Grève dans les hôpitaux publics du Togo

APA-17/09/08- Les médecins et praticiens des hôpitaux publics du Togo ont entamé mercredi une grève de 48 heures pour exiger une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, a constaté APA.

Ils réclament « le relèvement de la prime mensuelle de risque de tous les agents de santé de 3000 francs CFA à 50 000 F, le paiement de tous les arriérés accumulés de primes de gardes et d’adoption d’un statut particulier » pour le corps de la santé au Togo.

« Nous voulons une amélioration de nos conditions de vie et de travail pour une amélioration de la qualité des soins offerts à la population », a déclaré à APA David Ekoué Dosseh du syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNAPRETO).

Il a indiqué que le mouvement est observé par tous les agents de santé exerçant dans les formations sanitaires publiques sur l’étendue du territoire togolais.

Dès les premières heures de la matinée, les agents de santé du centre hospitalier universitaire (CHU) de Lomé se sont rassemblés à l’entrée de l’institution avec des pancartes à la main.

Les grévistes, qui se disent ouverts à tout dialogue, ont averti que le mouvement pourra être reconduit sans préavis « si aucun accord n’est trouvé ».


NT/aft/APA
17-09-2008

Copyright LETOGOLAIS © 2002