Source LETOGOLAIS.COM - 10/10/2002

Les riverains s’organisent pour la gestion du parc national de la Kéran

Les populations riveraines de la Kéran se sont regroupées en Associations villageoises de Gestion Participative des Aires Protégées (AVGAP) dans les villages riverains du parc national de la préfecture. Ces associations se sont constituées sous la houlette de l’Union européenne inquiète de la dégradation constante de l’environnement. L’initiative européenne était de montrer aux populations concernées le bien-fondé d’une bonne organisation en vue de leur permettre de contribuer valablement et de s’impliquer davantage dans le développement de leur milieu et de contribuer à réhabiliter le parc de la Kéran, l’un des touristiques très prisé par les touristes.

Le programme prendra en compte la réhabilitation de 7 aires protégées du Togo. Les populations concernées sont de la localité Oussacrè, Pessidè et Akpontè et d’autres villages environnants. Le projet en cours aidera à l’insertion des jeunes de cette région, selon les propos du représentant du gouvernement togolais présent sur les lieux de la cérémonie. Les populations riveraines de ce parc ont décimé de nombreuses bêtes aux lendemains des troubles socio-politiques du début des années 90. Le gouvernement RPT d’alors, qui ignorait les notions de gestion d’environnement avait choisi de protéger les bêtes contre l’amélioration du conditions de vie des populations riveraines.

La rédaction

Copyright LETOGOLAIS © 2002