Source PANA - 11/09/2009

Togo/Epé-Ekpé: L'oracle des "Guins" réclame la paix

PANA-11/09/2009 - Le peuple "Guin", majoritaire au sud du Togo, a procédé jeudi à Glidji (environ 45km de Lomé), à son rituel séculaire de "prise de la pierre sacrée", ayant révélé que le nouvel an chez les Guins s'annonce sous le signe de la paix et de la réconciliation au Togo.

Cette cérémonie de prise de la pierre sacrée, dénommée "Epé-Ekpé", qui marque le début d'une nouvelle année chez les "Guins" est à sa 347ème édition et a rassemblé des adeptes vodous et le peuple Guin du Togo ainsi que de sa diaspora venue du Ghana, du Bénin et du Nigeria.

Selon les révélations faites par le chef traditionnel des Guins, Gê Fiogan Sédégbé Foli-Bébé XV, après la prise de la pierre sacrée dans la forêt, les dieux réclament la paix, le pardon mutuel, la réconciliation et exigent une journée pour des cérémonies de purification sur toute l'étendue du territoire national.

Véritable occasion de retrouvailles, cette fête regroupe chaque année, des Togolais originaires de la préfecture des Lacs et de sa diaspora ainsi que des prêtres vodous du Ghana, du Bénin, et du Nigeria venus communier avec leurs frères du Togo.

Selon l'histoire, les Guins ont quitté Elmina au Ghana depuis des siècles et ont fuit avec des attributs royaux dont la pierre sacrée. La cérémonie de prise de la pierre sacrée marque pour eux le début d'une nouvelle année qu'ils célèbrent lors des cérémonies de purification, des sacrifices aux mannes des ancêtres et aux 41 divinités qui composent leur univers mythique.

Copyright LETOGOLAIS © 2002