Source RFI - 09/12/2009

Brouille diplomatique entre Lomé et Paris

Le Togo a annoncé l'expulsion du premier secrétaire de l'ambassade de France à Lomé. Eric Bosc était chargé du suivi de la politique intérieure du pays. Rétorsion du côté de Paris : le ministère français des Affaires étrangères a annoncé, ce mardi, avoir demandé à son tour le départ d'un diplomate togolais.

Dans la note verbale signée par le ministre togolais des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale Kofi Esaw, datée du 4 décembre dernier, Eric Bosc est sommé de quitter le Togo dans les 15 jours, à compter de la date de notification. Premier secrétaire à l’ambassade de France au Togo, Eric Bosc est accusé par les autorités togolaises de se livrer à des activités incompatibles à son statut de diplomate.

A l’ambassade de France à Lomé, comme au ministère togolais des Affaires étrangères, on n’en dit pas plus. L’intéressé, lui-même, dit n’avoir rien à se reprocher, puisqu’il n’a jamais outrepassé ses prérogatives.

Selon plusieurs journaux publiés à Lomé ce mardi, il est reproché à Eric Bosc d’entretenir des relations privilégiées avec Kofi Yamgnane, candidat à l’élection présidentielle du 28 février 2010 au Togo. Kofi Yamgnane, 64 ans, ingénieur des Mines de formation, a été secrétaire d'Etat à l'Intégration en France sous François Mitterrand de 1991 à 1993. Il a aussi été député socialiste du Finistère ( ouest de la France) de 1997 à 2002. Installé à Lomé depuis un an, il est connu pour ses critiques du régime politique togolais.

Comme mesure réciproque, le gouvernement français a annoncé ce mardi avoir demandé le départ d’un diplomate de l’ambassade du Togo en France. Les autorités togolaises n’ont pas encore réagi officiellement à cette décision.


Copyright LETOGOLAIS © 2002