Source LETOGOLAIS.COM - 19/10/2002

« Cola Cola Jazz » un premier roman de Kangni Alem

L’écrivain Kangni Alem vient de publier aux éditions Dapper son premier roman au titre cocasse de « Cola Cola Jazz ». Ce roman parle d’ Héloïse, une jeune métisse, qui part en Afrique à l’invitation de son père, un noir, qu’elle n’a jamais connu. Mais à son arrivée, le père n’est pas au rendez-vous; Héloïse est accueillie par sa demi-sœur africaine, Parisette. L’histoire de la rencontre entre la jeune fille à la peau violacée et la française au teint ivoire, deux moitiés de noix de cola, constitue la trame du roman d’Alem.

Dans ce premier roman, Alem attaque le thème de l’authenticité des origines. Un sujet d’actualité dans un Togo tourmenté par les questions de nationalité où les citoyens et les gouvernants s’interrogent encore sur les origines des différentes composantes de la population. Une interrogation que l’on découvre à travers ces deux ingénues dans les rêves tourmentée rêvée d’un Sade tropical, qui aurait forcé sur le jazz, la BD et le vin de palme.

Kangni Alem est l’enfant terrible de la littérature togolaise et le chef de file d’une génération d’auteurs qui a changé la triste physionomie de la littérature togolaise. Membre du mouvement d’opposition au régime Eyadema, MO5, artisan du soulèvement étudiant des années 90, Alem est un écrivain qui essaye de faire exploser le cercle de la médiocrité et de la pensée unique qui règne au Togo. Il est lauréat du concours RFI Théâtre en 1990, avec Chemins de Croix . Adepte de formules sarcastiques et d’un humour délirant, Alem est dramaturge, nouvelliste. Polyvalent, universitaire, il a traduit de nombreux romans anglais dont les principaux sont de l’auteur nigérian Ken Saro-Wiwa, sauvagement pendu par le régime despotique de l’ex-dictateur Sani Abacha.

Kangni Alem est l’auteur de La Saga des Rois, de la Gazelle s’agenouille pour pleurer et d’Atterrissage.

La rédaction

Copyright LETOGOLAIS © 2002