Source CMDT - 13/08/2010

Togo: Le CMDT condamne avec vigueur l’enlèvement de M. Komedzi Kofi FOLIKPO

Déclaration du CMDT suite à l’enlevement du coordinateur de PYRAMID OF YEWEH M. Komedzi Kofi FOLIKPO

Ce mercredi 11 août, c’est avec une grande indignation que nous avons appris dans la diaspora l’enlèvement à Lomé de notre compatriote KOMDEDZI KOFI FOLIKPO, Coordinateur et porte-parole de l’organisation citoyenne panafricaine Pyramid of Yeweh et vivant en Suisse

Le CMDT condamne avec vigueur cet acte d’un autre âge qui porte atteinte à la dignité et à la liberté de notre compatriote.

Le CMDT, plateforme fédérative des associations togolaises de part le monde, est soucieux de la défense des intérêts de ses membres et engagé aux côtés du peuple togolais autour des valeurs cardinales que sont, l’Etat de droit, l’intérêt général et le développement. Le CMDT, comme nous avions eu à le rappeler récemment, reste soucieux de l’Unité et de la Paix du peuple togolais et très préoccupé par la dégradation socio-politique croissante de notre pays. Nombreuses sont encore dans notre pays, le Togo, des violations régulières des droits de l’homme que nos compatriotes subissent sous diverses formes : intimidation voire musellement de la presse ; restriction arbitraire des libertés d’expression et de circulation des personnes, arrestations arbitraires et inhumaines. Le CMDT condamne tous ces faits et exige que tout cela cesse.

Le camarade KOFI FOLIPKO doit être immédiatement libéré. Le CMDT ne veut pas qu’on oublie toutes les autres victimes de ce drame togolais qui n’a que trop duré et exige également leur libération. L’aveuglement et la fuite perpétuelle en avant dans la violation des droits du Peuple togolais ne peuvent qu’enfoncer davantage chaque jour le pays dans la crise et accumuler les rancoeurs Le CMDT réitère une fois encore son appel à la raison en direction de l’Etat togolais et des commanditaires de ces actes.

Fait à Lille, le 12 août 2010,

Pour le CMDT
Dr Martin AMOUZOU
Coordinateur Général.



Copyright LETOGOLAIS © 2002