Source FI-ANC - 31/01/2011

Togo: le bureau de la fédération internationale de l'ANC

ALLIANCE NATIONALE POUR LE CHANGEMENT (ANC)
Fédération Internationale ANC (FI-ANC)



BUREAU DE LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE L'ANC

• Président : Antoine Bawa
• Vice-président, chargé des contenus : Comi Toulabor
• Secrétaire fédéral, Porte-parole et chargé de la communication : Tido Brassier
• Secrétaire fédéral adjoint, chargé du site internet : Augustin Mensah
• Trésorier fédéral : Idriss Soubabé
• Trésorier fédéral adjoint : Christine Beraud
• Conseiller : Sennen Codjo
• Conseiller : chargé de la formation professionnelle, de la jeunesse et des sports : Justin Damahoussan
• Conseiller : Waste Arégba
• Conseiller : Robert Fabre


A l’occasion de son séjour en France, Monsieur Jean-Pierre Fabre, Président national de l’Alliance Nationale pour le Changement – ANC a participé à un meeting organisé par la Fédération internationale de l’ANC, à Paris le dimanche 30 janvier 2011.

En prélude à cette première manifestation publique à l’étranger, Monsieur Jean-Pierre Fabre a installé le bureau de la Fédération internationale de l’ANC présidé par Monsieur Antoine Bawa, ancien fonctionnaire international.

Dans son message, Monsieur Jean-Pierre Fabre a tout d’abord remercié la communauté togolaise de la diaspora et les amis du Togo pour leur attachement indéfectible à la lutte du peuple togolais pour la liberté, la justice et le progrès social. L’attention soutenue et les appuis multiformes que la diaspora ne cesse de manifester concrètement à l’égard des familles, de même que les multiples associations humanitaires qui interviennent au Togo permettent d’atténuer les souffrances d’une frange importante de la population togolaise maintenue dans la précarité par une minorité accrochée au pouvoir depuis plus de quatre décennies. La diaspora togolaise joue également un rôle majeur dans la vie politique nationale, notamment à travers la société civile, l’ANC et le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC).

Pour le président national de l’ANC, ni la trahison, ni la défection, ni la répression aveugle, ni les tentatives de déstabilisation, d’où qu’elles viennent, ne sauraient avoir raison de la détermination du parti à poursuivre le combat pour libérer le peuple togolais de l’imposture et de la dictature. A cet égard, il a appelé la diaspora à intensifier la conscientisation de la jeunesse, la sensibilisation et la mobilisation de tous les compatriotes et amis du Togo afin que les uns et les autres comprennent davantage le bien-fondé des actions conduites par l’ANC, notamment dans le cadre du combat contre le hold-up électoral du 04 mars 2010 qui constitue un combat contre les violations constantes des droits humains et des lois de la République. Au Togo, plus de vingt (20) ans après le début du processus de démocratisation, l’exclusion de l’assemblée nationale, le 22 novembre 2010, des députés de l’ANC régulièrement élus par le peuple togolais atteste que les plus hautes instances judiciaires du pays n’hésitent pas à bafouer la Constitution et les droits des citoyens dont elles sont censées être garantes..

Voilà pourquoi l’ANC compte sur toutes les forces démocratiques et les bonnes volontés pour mobiliser les ressources intellectuelles, matérielles et financières nécessaires pour mener à terme les objectifs et les diverses actions entreprises par le parti au niveau national comme au plan international. L’ANC compte également sur la diaspora et les amis du Togo pour intensifier la lutte contre l’impunité, préalable incontournable à l’obtention des conditions justes et équitables, démocratiques et transparentes pour les prochaines échéances électorales. En effet, sans les réformes institutionnelles et constitutionnelles maintes fois réclamées par le peuple togolais et les amis du Togo, aucune perspective réelle de changement et de développement économique et social ne sera possible au Togo.

En concluant son propos, le président de l’ANC, Monsieur Jean-Pierre Fabre a énoncé les grandes lignes de l’agenda du parti. Dès le mois de février, l’ANC poursuivra le travail de mobilisation sur toute l’étendue du territoire ainsi que ses actions diplomatiques en direction des gouvernements et des opinions publiques des pays amis pour faire connaitre la situation économique et sociopolitique du pays et obtenir les appuis nécessaires à la poursuite du combat du peuple togolais. Dans ces deux chantiers, la diaspora togolaise et les amis du Togo ont un rôle déterminant à jouer.


Paris le 30 janvier 2011

Contact :Tido BRASSIER au: tidobrassier@yahoo.fr

Copyright LETOGOLAIS © 2002