Source LETOGOLAIS.COM - 20/11/2002

Un trimestre difficile pour les parents d’élèves

Les responsables des écoles primaires publiques du Togo réclament la totalité des frais de scolarité aux élèves. Au début de cette semaine, plusieurs élèves n’ayant pas acquitté ces frais ont été renvoyés, et ont du rester chez eux.

Cela surprend les parents qui ont déjà versé une avance de 50% à la rentrée. Ils ne comprennent pas ce changement d’attitude des responsables des écoles. C’est habituellement à la fin du second trimestre que les élèves doivent s’acquitter de tous leurs droits d’inscription. Les infrastructures scolaires sont dans une situation déplorable et nécessitent un entretien d’urgence financé par cet argent.

A Lomé , selon que l’on est inscrit dans une école primaire publique ou dans sa banlieue, les frais de scolarité varient. Les parents d’élèves, désemparés, ont entamé une rude négociation avec ces directeurs d’écoles zélés.

La rédaction

Copyright LETOGOLAIS © 2002