Source LETOGOLAIS.COM - 24/11/2002

L’atout Faure d’Eyadéma !

Fambaré Natchaba et Faure Gnassingbé se livrent une bataille sans merci pour occuper le perchoir de l’Assemblée Nationale. La stratégie d’Eyadéma est d’installer subrepticement un de ses fils à la tête de l’Etat togolais en cas de vacance de pouvoir lors de la fin de son mandat en avril 2003.

Dans la stratégie de l’autocrate togolais, mise à part l’armée qui est sous contrôle depuis 37 ans, la Présidence de l’Assemblée nationale est le tremplin idéal pour noyauter les institutions et conserver le pouvoir dans le giron de la Famille Gnassingbé quoiqu’il arrive. Il lui faut donc un clone. Le Président de la république, contraint de respecter la constitution togolaise, a une solution toute faite pour se sortir de l’impasse et garder les rênes.

Craignant l’opportunisme de Natchaba qui a déjà, dans le passé, montré des signes de défaillance, Eyadéma veut introniser son fils Faure qui détient les clés de son coffre- fort, un trésor de guerre de plusieurs milliards de francs. C’est sa seule arme pour s’assurer de la fidélité des partisans et hommes de main. Le général fait le pari que, sous son règne, la population togolaise ne se révoltera plus jamais massivement ; car un peuple qui a faim n’a pas la force de se révolter.

Selon les observateurs de la vie politique togolaise, les parties de l’opposition se leurrent en concentrant leur stratégie et leur force sur la seule et unique option à leurs yeux, à savoir la violation ou la modification de l’article 59 de la constitution par Eyadéma et son maintien au pouvoir. La coalition des forces démocratiques peut-elle proposer des solutions alternatives et offrir une autre perspective au Général.

La rédaction

Copyright LETOGOLAIS © 2002