Source EDIPRESSE - 18/01/2003

Lait en poudre en Afrique: Nestlé et Danone épinglés

PARIS - Deux études britanniques épinglent Nestlé et Danone pour certaines pratiques commerciales en Afrique. Les deux fabricants de lait en poudre pour bébés, violeraient «allègrement» le code de conduite de l'Organisation mondiale de la santé. Nestlé conteste.

La commercialisation de certains produits en Afrique de l'Ouest est incriminée. Un code de commercialisation des substituts du lait maternel a été signé en 1981 et en interdit toute promotion directe ou indirecte.
Deux études, publiées par le «British Medical Journal «à paraître samedi, ont été menées dans des centres de santé et des points de vente à Lomé, la capitale du Togo, et dans deux villes du Burkina-Faso, la capitale Ouagadougou, et la deuxième ville du pays Bobo-Dioulasso.
De «nombreuses violations» du code de l'OMS ont été constatées. Elles incluent la distribution de matériels publicitaires (stylos, briquets...), ou l'absence d'avertissement sur les risques de l'utilisation des produits de substitution au lait maternel.
Dans les deux pays, 16 % des centres de santé contrôlés avaient reçu du matériel promotionnel et 14 % avaient reçu gratuitement du lait en poudre. 44 % des points de ventes avaient disposé des présentoirs spécifiques pour ces produits.
Selon les auteurs de l'étude, les gouvernements des pays en cause portent une lourde responsabilité en ne mettant pas en place des systèmes de contrôle et en n'assurant pas suffisamment la promotion du lait maternel.
«Il s'agit d'une vieille histoire», a rétorqué Nestlé. Ce code de l'OMS est une recommandation adressé aux gouvernements. Ils doivent l'appliquer en tenant compte des conditions locales, explique François-Xavier Perroud, porte-parole de la mutinationale veveysanne.
Nestlé remet en question le sérieux de l'étude, mais le géant veveysan mènera l'enquête et agira si nécessaire.

(SDA-ATS\/bb jc cr/c5swi c7 ecpi ecps sozm int)

[Edipresse->http://www.edicom.ch/news/economie/030117172227.fr.shtml]
© ATS



Copyright LETOGOLAIS © 2002