Source LTG - 03/03/2012

Togo - Affaires des tortures de l'ANR: les 7 exigences des organisations de la société civile

Dans un communiqué conjoint lors de la manifestation du 2 mars 2012 contre la torture au Togo, les Organisations de la société civile et les formations politiques ont demandé que les tortionnaires de l'ANR soient traduits en justice et que le gouvernement mette en oeuvre les recommandations de la CNDH.

Ils exigent également:

1- La démission du gouvernement sans délais qui s’est rendu coupable de faux et usage de faux ;

2- L’identification et la sanction de tous ceux qui ont participé à la falsification du rapport de la CNDH ;

3- La mise en œuvre effective et dans les meilleurs délais des recommandations formulées par la CNDH dans son rapport authentique ;

4- L’annulation de toutes les procédures et de tous les procès ayant conduit à l’arrestation et à la condamnation des personnes accusées dans l’affaire d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, ainsi que de ceux et celles de toutes les autres personnes torturées à l’ANR ;

5- Le dédommagement et la réintégration immédiats et sans condition des officiers et hommes de troupes injustement radiés de l’armée dans l’affaire de tentative d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat ;

6- La révocation de tous les magistrats ayant connu des affaires dans lesquelles les personnes mises en cause, ont fait cas, de manière concordante, précise et persistante, d’actes de torture et autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants sur leur personne à l’ANR et ailleurs, mais qui ont continué les procédures jusqu’à condamnation ;

7- La protection du Président de la CNDH, les autres membres de cette institution et leurs familles, ainsi que de tous les défenseurs des droits de l’homme ;

Les OSC et les partis politiques estiment que si le Chef de l’Etat ne prend pas ses responsabilités pour mettre en œuvre et de manière urgente les recommandations ci-dessus énumérées, il aura gardé un silence coupable et sera tenu responsable de cette situation.

Les OSC et les formations politiques se réservent le droit à tout moment de mener d’autres actions d’envergure nationale et internationale jusqu’à satisfaction totale.


Copyright LETOGOLAIS © 2002