Source REUTERS - 06/07/2012

Des manifestants dispersés devant l'ambassade de France au Togo

REUTERS -06-07-2012-LOME- Plusieurs centaines de manifestants rassemblés devant l'ambassade de France dans la capitale togolaise Lomé ont été dispersés par les forces de l'ordre jeudi à coût de gaz lacrymogène, ont rapporté des témoins.

Une série de soulèvement violents ont remué le Togo, ancienne colonie française, ces trois dernières semaines à l'appel du mouvement "Sauvons le Togo". L'opposition conteste la réforme du code électoral adoptée par le parlement et la modification du nombre de sièges à l'assemblée avant les élections législatives prévues cette années.

"Les jeunes voulaient que l'ambassadeur de France soit le témoin de ce qui se passe au Togo, c'est pourquoi ils se sont rendus à l'ambassade", a déclaré Patrick Lawson, l'un des coordinateurs de la campagne "Sauvons le Togo". "Les policiers les en ont empêché. Ils ont tiré des gaz lacrymogènes pour les disperser."

L'artère menant à l'ambassade était couverte de chaussures laissées par les manifestants, a pu constater un journaliste de Reuters présent sur les lieux.

"Nous étions assis devant l'ambassade en train de chanter quand la police et la gendarmerie sont apparues et ont commencé à lancer des gaz lacrymogènes dans toutes les directions. Ce fut la débandade", raconte un des manifestants.

Le gouvernement et l'ambassade n'ont pas fait de commentaire.

Le président togolais Faure Gnassingbé est arrivé au pouvoir par la force en 2005 après la mort de son père. Il a été réélu en mars 2010. Il contrôle avec ses alliés plus de 50 des 81 sièges de députés.

John Zodzi, Danielle Rouquié pour le service français

Copyright LETOGOLAIS © 2002