Source PARTI DE GAUCHE - 15/02/2013

Togo : Le FDG de Mélenchon apporte son soutien aux démocrates togolais

Togo - Le Parti de gauche (PG) dénonce les arrestations arbitraires dont sont victimes une trentaine de démocrates togolais par le régime autoritaire de Faure Gnassinghé. Au nombre de ces victimes figure Monsieur Agbéyomé Kodjo, ancien premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale du Togo. Il est actuellement le président de la formation politique d’opposition Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS), alliée de l’Alliance nationale pour le changement. Cette dernière est la principale formation politique d’opposition. Le président de la jeunesse de l’ANC Monsieur Jean Eklou, figure également au nombre des personnes interpellées qui ont le courage de s’opposer au tyran Faure Gnassingbé.

Ces arrestations font suite à l’organisation de marches répétées de protestations contre le non-respect des engagements pris par le pouvoir, y compris auprès de l’Union européenne concernant les réformes institutionnelles et constitutionnelles. Ces marches ont pour principal objectif une organisation consensuelle des élections législatives et une remise en cause du découpage complètement déséquilibré des circonscriptions au profit de la région nord du pays. Le peuple togolais dans sa grande sagesse a dénommé ces marches « les derniers tours de Jéricho », car c’est bien de cela qu’il s’agit : faire tomber un régime honni qui maintient le peuple dans la pauvreté et la privation de liberté. Un régime qui, délibérément, préfère laisser brûler deux des principaux marchés du pays afin d’accuser et de criminaliser les dirigeants d’une opposition politique unie qui fait front.

Faure Gnassingbé est protégé par François Hollande sous prétexte qu’il a envoyé, parmi les premiers d’ailleurs comme un fidèle vassal, une centaine de militaires togolais en soutien à l’expédition néocoloniale française au Mali.

Le Parti de gauche demande la libération immédiate des dirigeants et militants politiques emprisonnés au Togo et exprime son soutien aux partis politiques togolais regroupés au sein du Front républicain pour l’alternance et le changement, ainsi qu’à la société civile regroupée au sein du Collectif « Sauvons le Togo » et de la Coalition Arc en ciel.

Le Parti de gauche s’associe à leurs revendications et demande l’organisation d’élections législatives transparentes, justes, honnêtes et crédibles.

Il exige du président Hollande qu’il intervienne auprès des autorités togolaises afin que les démocrates emprisonnés soient libérés rapidement et qu’il mette fin aux compromissions de son gouvernement avec le régime en place. En particulier, la France doit cesser ses fournitures de matériel militaire et ne plus être associée à l’aide aux opérations de maintien de l’ordre d’un régime qui s’en sert pour réprimer le peuple.

Vendredi 15 Février 2013
Le parti de Gauche

Copyright LETOGOLAIS © 2002