Source LETOGOLAISS.COM - 23/02/2015

Togo : Des raisons fondamentales de l’interdiction d’un troisième mandat présidentiel

« Le pouvoir tue, et le pouvoir absolu tue absolument.» Dicton anglais

« La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Abraham Lincoln


Pourquoi donc, depuis le cas d’États-Unis d’ Amérique – qui date de presque 230 ans maintenant - plusieurs Constitutions limitent le nombre des mandats présidentiels à deux ?! C’est ainsi que la Loi Fondamentale de la République togolaise, celle du 14 octobre1992, stipule, en son article 59 : «Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. En aucun cas nul ne peut exercer plus de deux mandats » Cette question n’est en rien futile ! Oui ! Le jeu en vaut la chandelle. Essayons dès lors de l’élucider un tant soit peu .

1. Á vrai dire, il s’agit d’une question psychologique, foncièrement humaine… Á la vérité, l’Être humain a tendance – naturellement – à abuser de toute autorité, de tout privilège, de tout pouvoir à lui conférés. Voilà pourquoi, même déjà dans les temps anciens, les Rois, les Empereurs et/ou les Chefs, qui présidaient aux destinées de leurs peuples durant des décennies entières, étaient strictement surveillés par lesdits peuples. Il arrivait qu’on les décapitait (ou les guillotinait) même s’ils fautaient sérieusement, très gravement… C’est ainsi qu’en Afrique de l’Ouest par exemple, nos Rois et /ou nos Chefs en venaient des fois à être tués lorsqu’ils s’amusaient à tourner le dos à leurs obligations traditionnelles normales… Avec l’évolution historique, on ne les assassinait plus biologiquement, mais juste spirituellement, symboli-quement…

2. Á l’ère moderne, c’est par le truchement de la Constitution (ou Loi fondamentale) que les peuples s’emploient à imposer la limitation et de la durée, et du nombre des mandats présidentiels. Alors, depuis 1787, la Constitution des États –Unis d’Amérique prescrit un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois. Ainsi, seul Franklin Delano Roosevelt (1882-1945) aura, à ce jour, exercé plus de deux mandats dans l’histoire de ce pays. Et ce, à cause de la Grande Crise économique et financière universelle née à New-York le jeudi (noir) 24 octobre1929, et aussi en raison de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945)…

3. Venons-en maintenant aux raisons à proprement parler de ces limitations de mandats présidentiels.

a) Tout d’abord, une durée trop longue aux rênes du pouvoir finit par tarir la source des idées novatrices… et plonge l’intéressé dans la piètre routine quotidienne. L’efficience et l’efficacité de l’acteur se rétrécissent à vue d’œil, comme une peau de chagrin. Le pays et le peuple concernés en pâtissent énormément !

b) Le roitelet en mal de règne à vie tend à s’entourer d’une vaste cour de courtisans et courtisanes budgétivores… Il se laisse griser par les flatteries, les fausses louanges, les caresses dans le sens du poil. Le « prince » en arrive à se croire sorti des cuisses de Jupiter. Il méprise tout le monde. Il n’écoute plus que lui-même, plus que son ego !!!

c) On note une nette coupure du « Président» d’avec son peuple . Lequel « Président » sombre – insidieusement – dans la mégalomanie, dans la dictature, dans le despotisme obscur. Hanté par la peur de perdre son pouvoir …, déboussolé, tel un noyé qui tente de s’accrocher à un brin de paille…, il transforme en ennemis – à son corps défendant - tous ceux qui l’ont hissé au faîte de sa « gloire » factice…

d) Le roitelet s’adonne à la concupiscence sur toute la ligne…, à la gabegie…, à une gouvernance fantaisiste…, calamiteuse…, cependant que son peuple s’abîme dans une misère, dans un paupérisme, dans une indigence abyssaux !!!

Voilà, en quelques mots, des raisons essentielles qui fondent et justifient – aux temps d’Abraham Lincoln - l’interdiction catégorique d’un troisième mandat présidentiel.



Peuple togolais !
Pour notre part, grâce à notre Foi, à notre Courage et à nos Sacrifices, faisons en sorte à réussir à imposer, en 2015(!!!), l’article 59 de notre Constitution sacrée du 14 octobre 1992. Constitution que nous nous sommes donnée de haute lutte !!!


Lomé, le 20 Février 2015
Godwin Tété

Copyright LETOGOLAIS © 2002