Source L'AUTEUR - 23/05/2016

Togo : Antoine RANDOLPH remercie ses compatriotes et amis des réseaux sociaux !

Chers Compatriotes ! Chers Amis des Réseaux Sociaux !

Cela fait exactement deux mois que j’ai été libéré des geôles de la plus vieille dictature d’Afrique ! Nul n’ignore le pays où sévit cette dictature ; c’est bien le Togo qui en est le sinistre endroit ! Ma libération est le résultat des efforts conjugués et soutenus de l’opposition togolaise essentiellement représentée par sa diaspora, des réseaux sociaux animés par des Africains et des citoyens d’autres continents, des organisations internationales de défense des droits de l’homme, des démocrates français, de la diplomatie internationale et aussi de ma famille. J’ai déjà eu à remercier dans mes écrits et mes déclarations à la presse les différents groupes d’intervenants dans mon élargissement. Mais j’ai le sentiment que mon devoir de remerciement envers mes « libérateurs » ne serait pas entièrement accompli si je ne m’adressais pas directement et globalement à mes compatriotes de l’intérieur et de la diaspora ainsi qu’aux amis des différents réseaux sociaux pour leur exprimer ma profonde gratitude. C’est donc cette tâche que j’accomplis aujourd’hui en totale harmonie avec vous tous.

Chers compatriotes et chers amis des réseaux sociaux ! Soyons et restons debout pour la reconquête de notre liberté, pour le respect de nos droits inaliénables et le respect des droits de l’homme en général ! Vous avez été remarquables, admirables car vos actions menées après mon arrestation arbitraire le 19 février, à la frontière bénino-togolaise, ont vraiment effrayé les dirigeants togolais et démasqué la nature perverse et mafieuse de leur régime alors qu’ils tentaient de se faire une peau neuve pour tromper une fois de plus l’opinion internationale par le statut de l’opposition et la cour effrénée faite à la diaspora en vue de l’apprivoiser.

Un serpent qui mue a beau changer de peau, il conserve avant tout sa nature fondamentale de serpent. La dictature et la démocratie sont antagoniques. Aussi les « rustines démocratiques » - tel que le statut de l’opposition – auxquelles cette dictature cinquantenaire a recours pour faire son toilettage occasionnel ne peuvent plus tromper personne.

Nous, Peuple du Togo, qui souffrons savons que le Togo du régime RPT-UNIR c’est l’enfer ! Il est temps d’en sortir. Pour ce faire, l’opposition doit se ressaisir et se redéployer dans l’unité et dans l’action, rechercher une véritable alternative à nos problèmes pour que le peuple togolais connaisse enfin la joie de vivre, pour que le peuple togolais redevienne maître de son destin et l’assume pleinement en Afrique et dans le reste du monde. Cette alternative existe !

Préparons ensemble l’avènement de la joie dans notre pays. C’est cette joie que j’ai exprimée dans le chant « Togo, la joie approche », un hymne à la patrie et à la liberté, un hymne qui rassemble, unit et fraternise tout le peuple togolais ! Tous unis pour le bien de tous !

[Ce chant est disponible sur le net :-

ABLODE !
Colmar, le 18 mai 2016
Antoine Randolph

Copyright LETOGOLAIS © 2002