Source SYNERGIE-TOGO - 06/08/2018

Synergie-Togo déplore le manque d’ambition des recommandations de la CEDEAO

COMMUNIQUE DE SYNERGIE-TOGO SUITE AUX RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE
DES CHEFS D’ETAT DE LA CEDEAO SUR LA CRISE SOCIO-POLITIQUE TOGOLAISE

Synergie-Togo déplore le manque d’ambition des recommandations de la CEDEAO dans la
résolution définitive de la crise socio-politique qui secoue le Togo depuis plusieurs années.
Synergie-Togo a pris acte des recommandations de la CEDEAO sur la résolution de la crise socio-
politique togolaise. Ces recommandations ne tiennent pas compte de la volonté exprimée par le peuple
togolais pour un retour pur et simple à la Constitution de 1992 dans sa forme originelle et renvoient la
classe politique à un processus parlementaire mort-né et à un calendrier électoral irréaliste.

En tant qu’organisation de la société civile militant des droits humains, Synergie-Togo constate aussi
avec regret que les recommandations de la conférence des chefs d’état de la CEDEAO renvoient la
libération des prisonniers politiques au bon vouloir du gouvernement togolais qui par des arguments
fallacieux de procédures judiciaires maintient en geôles d’innocentes personnes qui ont exercé leur
devoir de citoyen face à l'abîme de la société togolaise.

Synergie-Togo rappelle qu’une alternance démocratique paisible ne peut se réaliser qu’à travers des
élections transparentes et crédibles. Les critères listés par Synergie-Togo dans ses travaux réalisés
depuis 2009 au cours et après les cycles de conférences « Mieux Voter, Bien Compter, Vrai restituer »
et « Mascarades électorales en Afrique : Cas du Togo » sont toujours d’actualité et le système clanique
Gnassingbé profite toujours des élections frauduleuses pour se maintenir avec la caution de
communauté internationale dont la CEDEAO.

La CEDEAO qui a déjà décu les Togolais en 2005 par son implication dans l’installation de Faure
Gnassingbé au pouvoir après le décès de son père Gnassingbé Eyadéma et l’assassinat de plus de
500 Togolais, doit, par devoir moral et légal, tout mettre en œuvre pour réparer les torts dont le peuple
togolais paie encore aujourd’hui le prix fort.

Compte tenu du manque d’ambition de la feuille de route de la CEDEAO dans la résolution définitive de
la grave crise socio-politique que traverse le Togo, Synergie-Togo invite le peuple togolais à rester
vigilant et mobilisé pour exiger le retour pur et simple à la Constitution de 1992 dans sa forme originelle,
dénoncer et combattre les forfaitures d’où qu’elles viennent et militer activement pour la libération
immédiate et sans condition des prisonniers politiques.

Synergie-Togo adresse ses félicitations au Président Muhammadu BUHARI de la République fédérale
du Nigéria pour son élection à la tête de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO et à Monsieur
Jean-Claude BROU pour sa prestation de serment comme Président de la commission de la CEDEAO.

Fait à Paris le 6 août 2018
Le Président
Eric AMOUZOUGAH

Copyright LETOGOLAIS © 2002