26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Incompréhension au sommet de l’Union Africaine, l’ombre de Jacques CHIRAC!

Comme nous le constatons, maintenant, rien ne va plus entre le malien Alpha Oumar KONARE Président de la commission de l’Union Africaine (Ua) et son Président en exercice Olusegun OBASANJO du Nigéria. Toujours sur le cas du Togo.

Après le Président en exercice de la Cedeao, Mamadou TANDJA du Niger qui a exécuté sans scrupule l’ordre du français Jacques CHIRAC de laisser les choses se jouer en faveur du grand délinquant Faure GNASINGBE au détriment du Peuple Martyr du Togo, c’est le tour de Olusegun OBASANJO président en exercice de l’Ua.

Par voie de presse nous avons tous suivi le déplacement de OBASANJO en France pour aller prier le Président Jacques CHIRAC d’intervenir pour aider à annuler une bonne partie de la dette extérieure du Nigéria estimée à 30 milliards de dollars us. Ces deux hommes ont chacun en ce qui lui concerne a un rôle important à jouer dans la crise togolaise…

Les recettes, c’est que Monsieur OBASANJO, malgré tout le respect que nous avions pour lui abonde sans discernement dans le sens que lui a imposé Jacques CHIRAC, le plus grand saboteur des indépendances africaines. D’abord il se met à critiquer ouvertement dans son interview parue dans JAI n° 2316 du 29 Juin 2005 le chef historique que de l’Opposition togolaise Monsieur Gilchrist OLYMPIO en le qualifiant de «peu réaliste». Puis il vient à Lomé au Togo, le 3 juin, où il désavoue publiquement le Président de la Commission de l’Ua Monsieur KONARE. Il lui reproche d’avoir nommé l’ex-chef d’Etat zambien Kenneth KAUNDA comme envoyé spécial de l’Ua au Togo. La Commission de l’Ua avait en effet annoncé le 31 mai dernier la nomination de Kenneth KAUNDA, afin “d’aider à la facilitation du dialogue” entre Faure GNASSINGBE, élu à la présidence togolaise, et l’opposition, qui conteste son élection. cette nomination est “nulle et non avenue” selon toujours le nigérian OBASANJO.

Depuis lors leur mésentente aux allures de querelle de leadership a désormais dépassé le cadre des réunions à huis-clos décrédibilisant ainsi notre toute jeune organisation, l’Ua, grâce l’ingérence intempestive mais choquante du président français Jacques CHIRAC dans les affaires africaines.

Or Monsieur Alpha Oumar KONARE est connu de son nationalisme et de son patriotisme sans faille. Il a dirigé le Mali pendant 10 ans. Il a refusé de modifier la Constitution malienne pour briguer un 3ème mandat malgré la pression de son entourage sur lui. En 1994 il a solennellement refusé de se rendre à Dakar pour rencontrer le Président CHIRAC en disant que celui qui a besoin de rencontrer le Président Malien se rend au Mali. Le Président CHIRAC avait l’habitude de venir à Dakar pour rencontrer ensemble les présidents des pays de l’ex-AOF; à Libreville au Gabon pour rencontre ceux de l’Afrique Centrale. Les Lansana CONTE et consorts partaient en courant sans aucune formalité de rencontre. Le nationaliste KAO a refusé cela, pour l’Histoire.

Oui! Alpha Oumar KONARE: «Quand l’Homme refuse, il dit non» disait le Grand Résistant Africain Almamy Samory TOURE l’Empereur du Grand Manding.

Pour quoi la courbette devant les affairistes français qui ont des intérêts occultes en Afrique? Pourtant le Mali est un pays sahélien donc pauvre, l’on ne pouvait pas dire qu’il était fort de la richesse de son pays contrairement du Nigéria un grand pays, grand producteur de l’or noir: le pétrole. La position de faiblesse de Olusegun OBASANJO devant Jacques CHIRAC ne se justifie pas. C’est une question de dignité et d’honneur.

Nous espérons que le Président OBASANJO se ressaisira très vite rejoindre Monsieur Alpha Oumar KONARE pour faire cause commune dans le règlement de la crise togolaise pour le bonheur de toute l’Afrique. C’est notre souhait le plus ardent.
Conakry, le 9 Juin 2005

Dr Fran Morri T. SAMOURAH
Président de l’Association Guinéenne des Sans Voix (Aguisav)
Conakry République de Guinée