25/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Intronisation du chef de canton d’Amoutivé

Le chef de canton d’Amoutivé, Togbui Agboly Dadzie Adjallé VI, désigné par voie coutumière, vient d’être confirmé dans ses fonctions traditionnelles par un décret du Ministère de l’Intérieur le 2 février 2003. Les cérémonies rituelles en prélude à l’intronisation du chef supérieur de la ville de Lomé se sont tenues toute la semaine dernière dans la capitale.

Amoutivé est, au cœur de la capitale togolaise, l’un des plus vieux villages ayant intégré la ville. Les cérémonies d’intronisation du chef canton d’Amoutivé ont commencé officiellement le 29 janvier 2003 pour se terminer le 1er février 2003 par diverses coutumes rituelles au sanctuaire du trône royal de la localité. Dés le début des festivités, le chef a été mis en quarantaine ; c’est la coutume qui lui impose un recueillement et un isolement total. Une salve de canon et le résonnement de l’Atopani ont annoncé la sortie des « Alaga », « Ablafo-Atchonfo » et les « Assafo-Koko », gardiens, notables et armées du roi pour signifier la survivance des traditions ancestrales. Leur parade a été remarquable. Le lendemain du culte religieux célébrant la communion, ce fut la partie ouverte au public profane. Le 31 janvier, jour de l’intronisation, Togbui Agboly Dadjié Adjallé VI a prêté serment devant le Conseil Supérieur du trône royal. Cette cérémonie s’est effectuée devant des initiés. La sortie du sanctuaire, dernière étape, a été marquée par une procession des princes et princesses, héritiers du trône, le long des itinéraires prédéfinis par la coutume.

Dans la journée du 1er février 2003, cet événement traditionnel a été réservé aux formalités administratives et légales par la remise de l’arrêté de nomination par les autorités politiques du pays.

La rédaction