01/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Kofi Yamgnane de retour du Togo

COMMUNIQUE DE PRESSE
RETOUR AU TOGO

Arrivé à Lomé le mardi 14 octobre en provenance de Paris, Kofi Yamgnane, Ancien Ministre de François MITTERRAND, a fait un séjour d’une dizaine de jours dans son Togo natal. Comme il l’avait annoncé dans un communiqué de presse avant son départ, Kofi Yamgnane est allé à Bassar et à Bangéli où les retrouvailles avec les siens ont été particulièrement émouvantes après 9 ans d’absence de celui que l’on considère ici comme le fils prodigue.

Après avoir assisté à la messe à l’église de la paroisse St Martin de Bassar où il reçut le baptême et dont il porte le nom, Kofi Yamgnane a été reçu par le Chef Suprême des Bassar, les chefs traditionnels de Kabou, de Bangéli et de Guérin-Kouka, avant de participer à la gigantesque fête organisée en son honneur par les siens. Les festivités durèrent une après-midi et toute la nuit…

Par ailleurs, il a mis à profit ce retour pour dire de vive voix, et avec quelle émotion, sa solidarité à tous ses compatriotes éprouvés par les récentes inondations.

Spécialiste averti des ouvrages d’art, il s’est dit prêt à mettre ses compétences au service de son pays si les pouvoirs demandaient son concours pour la reconstruction des ponts emportés par les crues.
Enfin, à sa demande, il a été reçu par le Chef de l’Etat togolais, par des ONG, le patronat, le Consistoire de Eglises protestantes ainsi que par plusieurs ambassadeurs étrangers accrédités au Togo. Partout, il a insisté sur l’absolue nécessité et l’urgence de mettre en place les structures indispensables à l’ouverture des assemblées populaires pour débattre du projet « Vérité, Justice, Pardon, Réconciliation, Reconstruction » A ce sujet, il a dit : « …notre position est simple : depuis avant même l’indépendance du Togo, il y a eu tellement de malversations(violences, emprisonnements arbitraires, assassinats politiques et crimes en tous genres, qu’i n’y a pas une famille, un village, une région, une ethnie… qui n’ait pas eu à en déplorer. C’est pourquoi nous pensons que pour réussir, TOUS les Togolais doivent pouvoir dire, parler, entendre et être entendus ! Pour cela, le pouvoir politique doit absolument organiser de véritables « Etats Généraux » avec la rédaction par chaque village de « Cahiers de Doléances » à débattre lors des séances plénières ad hoc. Toute autre forme de débat qui ferait l’impasse sur ce dialogue avec l’ensemble des Togolais de l’intérieur comme ceux de l’extérieur, serait assurément vouée à l’échec, compromettant ainsi pour longtemps le redressement d’un pays matériellement totalement délabré, économiquement exsangue et socialement ravagé. »

Concernant la préparation l’organisation et le déroulement de ce déplacement, il tient tout particulièrement à remercier très vivement les dirigeants et tous les militants de de l’association CAURI, sans lesquels rien n’eût été possible.

Enfin, nous souhaitons dire à tous les Togolais la vérité quant à l’organisation de son séjour au Togo parce que beaucoup de calomnies ont été entendues et même écrites par des imposteurs s’autoproclamant « journalistes » :

· Aucun véhicule officiel n’a été mis à sa disposition à aucun moment de son séjour

· Le Président de Sursaut Togo est un panafricain convaincu : Kwame N’Krumah est son modèle. Pour preuve cette section créée au sein de son association et animée par des Africains du Burkina, de Cote- d’Ivoire, du Gabon, du Tchad, de Centre Afrique, du Togo…
Accuser Kofi Yamgnane de « régionalisme » ne peut relever que de la pure mauvaise foi ou du désir exclusif de nuire.

Fait à Paris, le 25 octobre 2008
Sursaut TOGO
Le Secrétariat Particulier