03/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Kofi YAMGNANE : Vœux 2004 au peuple Togolais

Depuis 1991, depuis que le pouvoir politique a violemment réprimé le peuple qui demandait davantage de liberté et de droit à l’initiative, que les bailleurs de fonds ont par conséquent quitté le pays et suspendu toute aide, le Togo est économiquement exsangue, socialement ravagé, culturellement étranglé, diplomatiquement isolé. Faut-il nous résigner pour autant ? Bien sûr que non ! Trois fois non !

C’est pourquoi à l’occasion de cette nouvelle année qui s’annonce, je souhaite m’adresser directement et solennellement aux togolais, à tous les togolais pour leur demander:

· de se ressaisir, de cesser leurs querelles incompréhensibles, leurs incessants et inexplicables positionnements tactiques et politiciens,
· d’accepter que s’ouvrent d’autres alternatives annonciatrices d’une économie libérée, d’une démocratie politique retrouvée,
· d’ouvrir la route à une société pacifiée, apaisée et unie, sachant compter sur ses hommes et ses femmes, sur sa jeunesse,
· d’appeler tous les talents togolais de l’intérieur comme de l’extérieur à s’exprimer,
· de savoir compter sur nos forces armées, non seulement pour assurer notre sécurité, mais aussi et surtout à prendre leur part, toute leur part à la quête, à l’ancrage et à la consolidation de la démocratie politique et du développement économique,
· de faire confiance à nos soldats, tous fils et filles du peuple togolais, pour être à l’avant-garde de la recherche de l’unité nationale,
· de mettre fin aux querelles personnelles, à la surenchère et à l’individualisme, aussi inutiles que fratricides,
· d’accepter de regarder en face ce peuple qui, ne sachant plus « à quel saint se vouer », ne songe plus qu’à sa survie,
· d’accepter de regarder avec l’objectivité et l’honnêteté nécessaires, mais sans honte, l’état de notre jeunesse, de notre paysannerie, de notre économie, de notre culture, de la santé des populations, de nos infrastructures…
· d’observer l’extraordinaire expansion de la corruption, et même le retour, me dit-on, de la famine !

Il est temps que pour les Togolais se lève le jour où commence la marche vers la lumière du soleil : elle n’est plus si lointaine ! Nous devons tous et toutes prendre nos responsabilités, chacun là où il se trouve, afin que notre pays puisse enfin s’atteler à son développement économique, politique et social dans la paix et dans l’unité.

L’année nouvelle doit être pour le Togo l’année de la réconciliation nationale, celle de la concorde retrouvée ainsi que celle du travail en commun pour un vrai sursaut ouvrant le chemin du décollage démocratique dans la paix : cela ne dépend que de nous ! Et puisque la solution à nos problèmes est d’abord politique, je formule, pour le pouvoir en place comme pour les oppositions, des vœux politiques:

– que chaque mouvement politique présente un programme axé sur l’avenir du pays, un programme concret;
– que les querelles de personnes soient écartées au nom de l’intérêt supérieur du pays et au bénéfice de tous les Togolais ;
– que la probité de chaque acteur soit affirmée et l’esprit de conciliation entretenu ;
– que l’humilité dans nos approches ainsi que la tolérance dans nos comportements prennent le pas sur tout le reste.

Seul ce changement radical dans nos postures, peut nous conduire vers la démocratie et l’Etat de droit et ainsi redonner confiance aux Togolais pour prendre l’initiative et pour entreprendre, ainsi qu’aux bailleurs de fonds et aux investisseurs étrangers pour revenir chez nous.
C’est le vœu que je formule de tout cœur, pour chaque Togolais et chaque Togolaise pour 2004.

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2004 A TOUS ET A TOUTES !

KOFI YAMGNANE