25/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La cour d’Assises de Lomé examine 32 affaires criminelles.

Trente-deux affaires criminelles sont jugées ce mois-ci et jusqu’au 6 septembre par la Cour d’Assises de Lomé. Plus d’une cinquantaine de personnes seront entendues par les jurés, composés essentiellement de membres de la société civile. Lomé est devenue le centre de gravité d’une criminalité à grande échelle et du trafic de drogue.

De nombreux présumés sont d’origine nigériane et sont accusés de trafic de drogue et d’agressions à main armée. Parmi les détenus, nombreux sont ceux qui sont accusés de meurtres sur les membres de leurs familles, de viols et de vols à main armée. Le cas le plus abominable est celui de Komla Agbéviade qui a tranché la tête de son cousin le chanteur Midi Lackos, de son vrai nom Kossi Agbéviade pour une histoire de terrain.

Ce fait divers a ému tout Lomé. Le tueur a exhibé la tête de son cousin devant les yeux de ses enfants et l’a promenée dans les rues de Lomé. Le jugement nous révélera si ce citoyen a agi sur un coup de folie sous l’effet de la drogue. Le procureur de la République pourrait réclamer la peine de mort pour ce cas. La peine de mort n’est pas encore abolie au Togo. Le Président de la Cour d’Assises, M. Abdoulaye Yaya, a annoncé la couleur : « c’est une guerre ouverte contre la criminalité ».

A cause de la lenteur de l’administration judiciaire, de nombreux accusés ont déjà fait plusieurs années de prison.

letogolais.com