05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La LTDH exige la publication des résultats de l’ enquête sur les incidents de Lomé 2

LA LTDH EXIGE LA PUBLICATION DES RESULTATS DES ENQUETES CONCERNANT LES INCIDENTS TRAGIQUES DU STADE DE KEGUE ET DE LOME 2

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme constate avec amertume qu’en moins de deux mois des incidents au stade de Kégué, le 10 octobre 2004, et à Lomé 2, le 20 novembre 2004, la résidence du Chef de l’État, auraient occasionné des dizaines de morts et des centaines de blessés à la suite de bousculades.

Chacun de ces tragiques évènements ont suscité des réactions du gouvernement qui, sur ordre du Chef de l’État, aurait fait ouvrir une enquête.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme exige la publication des résultats des enquêtes et du nombre exact des morts et des blessés pour mettre fin aux rumeurs.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme, se faisant l’écho du scepticisme général quant au sort de ces enquêtes -puisque de précédentes enquêtes diligentées par le gouvernement n’ont jamais rien donné- insiste sur la publication des résultats au cours d’une conférence de presse pour permettre aux victimes, aux parents des victimes et à la presse de poser des questions afin de connaître toute la vérité sur ces évènements malheureux.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme dénonce par ailleurs le non-respect par le pouvoir RPT de la neutralité de l’administration qu’il instrumentalise pour faire chanter les fonctionnaires et autres agents de l’État afin de les obliger à participer aux manifestations du RPT. Il s’agit là d’une manipulation des consciences inadmissible et d’une violation flagrante des 22 engagements et de l’article 36 de la constitution de la République du 14 octobre 1992. Nous citons : « L’État protège la jeunesse contre toute forme d’exploitation ou de manipulation »

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme présente ses condoléances aux parents des victimes et sa compassion aux blessés.

Fait à Lomé, le 23 novembre 2004

Le Président,

Adoté Ghandi AKWEI