26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La presse de la semaine du 27/01 au 02/02/03

Eyadéma se dérobe , il annule un voyage à Paris et en profite pour modifier et verrouiller le code électoral lors d’un conseil de ministre à Pya.

MOTION D’INFORMATION du 26/01/03, tente d’expliquer pourquoi « Eyadema n’est pas allé au sommet de Paris » ; « l’échec essuyé par le chef d e’Etat dans le règlement de la crise ivoirienne peut constituer une raison qui expliquerait l’absence d’Eyadema à Paris. La France a réussi en une semaine ce que Eyadema n’a pas été capable de faire en deux mois. La crise ivoirienne a consacré une scission au sein de la CEDEAO entre la bande à Eyadema et les nouvelles démocraties africaines. Depuis que le président sénégalais a ouvertement contesté les capacités d’Eyadema à régler la crise ivoirienne, une sorte de guerre froide s’est installée au sein de la communauté économique ».

AKEKLE du 27 /01/2003, s’interroge : « Qu’est devenu joseph Kokou Koffigoh » ? « après avoir trahi ses amis d’hier pour s’allier avec les tenants du régime vomi par la majorité de la population, voilà ce que ça donne. Il est obligé de mener une vie clandestine, de ne plus se montrer en public et surtout de ne rien dire »

LA TRIBUNE DU PEUPLE du 29/01/03, écrit :« nous sommes aux arrêts au Togo. Il n’y a plus de vie politique sinon que des simulacres d’une gestion étatique que nous offre le pouvoir-RPT. Les gouvernants actuels sont finis à moins qu’ils se donnent un peu d’air. Nous aurons besoin au Togo d’une véritable transition politique au cours de laquelle le RPT apprendra le jeu de l’opposition et l’opposition actuelle sera confortée aux dures réalités de l’exercice du pouvoir. C’est une étape nécessaire pour asseoir définitivement l’Etat de droit à un stade supérieur. Mais il faut nécessairement que le RPT s’offre une certaine virginité politique, une cure de jouvence ».

L’EVENEMENT du 29/01/03, parle de la prochaine probable modification du code électoral en ces termes : « le pouvoir-RPT prépare ses élections. De son temps, les réformes électorales en prélude aux scrutins, n’ont souvent visé qu’un seul but : permettre au seul candidat du RPT de se tailler la part du lion. . la raison en est que le pouvoir qui a souvent redouté la participation de l’opposition aux consultations électorales, a toujours mis les moyens de son côté pour, d’une part, empêcher les candidatures de l’opposition et d’autre part, assurer une victoire frauduleuse du candidat du RPT ».

LE COURRIER DU CITOYEN du 30/01/03 (dont toute la parution a été saisie), explique et prophétise que « deux maux minent le Togo : peur et cupidité. Les Togolais sont malades psychologiquement. La peur a été tellement cultivée chez nos parents que l’éducation de la jeunesse s’en ressent. . mais il est à souhaiter que sagement l’honneur, la dignité et l’amour de la patrie reprennent le dessus afin que la vérité jaillisse pour sauver le Togo, l’Or de l’humanité. Dieu n’a pas oublié le Togo. Il assistera les Togolais face à leur multiples défis, dans la paix. »

CROCODILE du 30/01/03, ironise sur le nouveau vocable togolais ‘toilettage’ en posant cette question : « et si on toilettait aussi l’âge du baobab [NDLR. Baobab désigne Eyadema] afin de lui permettre de faire en plus de son âge actuel et de ses 36 ans de règne, 36 autres années. Ce n’est en ce moment seulement que le baobab ainsi atteindrait l’âge de la sagesse et quittera le pouvoir sans regret. »

LE REPORTER du 31/01/03, constate que « le système-RPT s’apprêterait à hâter l’organisation de l’élection présidentielle 2003. L’objectif serait de prendre de court une opposition qui serait sur le point de prendre ses marques. Le système-RPT veut garantir sa pérennité. Il compte le faire en préservant toutes ses chances à travers des dispositions constitutionnelles et légales taillées sur mesure. Mais les jeux sont encore loin d’être faits »

La rédaction letogolais.com