08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La presse togolaise du 02 au 08/12/02

Le scandaleux verdict du procès Claude Améganvi, Natchaba toujours président de l’assemblée et la présidence M. PERE à la tête de la CFD. Quelle porte de sortie ?

AKEKLE du 02/12/02, revient sur l’affaire de détournement à la SGGG qui remonte à il y a plusieurs mois. Les accusés l’ex-PDG M. Abbey et trois de ses collaborateurs épinglés par un audit, sont toujours en fuite. La malversation est évaluée à 3 milliards de FCFA.

LE COMBAT DU PEUPLE du 02/12/02, dénonce le zèle du président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) qui demande à la presse de se conformer au nouveau code « qui n’a jamais été publié au journal officiel ». Et « ne comprend pas qu’une institution chargée de protéger la presse se transforme en un instrument de répression de cette presse ».

TOGO PRESSE du 02/12/02 relate la célébration du 33ème anniversaire du RPT, marquée cette année par une « gigantesque marche de soutien » au chef de l’Etat par l’Union Nationale des Femmes de Togo (UNFT).

MOTION D’INFORMATION du 02/12/02, rapporte que M. Dahuku PERE, chef de file des Rénovateurs, est président pendant deux semaines de la Coalition des forces Démocratiques (CFD).

LE REGARD du 03/12/02, parle de « scandale au palais de justice » lors du procès en appel de Claude Améganvi ; « la cour d’appel prolonge le séjour de Claude Améganvi en prison. La magistrature togolaise vient de démontrer une fois de plus qu’on ne peut rien espérer d’elle. Malgré le faux qui a caractérisé ce procès depuis le début, la Cour d’Appel qui était sensé dire le droit, a simplement opté pour l’injustice.»

Dans la même édition , un candidat à la présidence de la Fédération Togolaise de Football menace : « si le bureau de la FTF persiste, nous ferons appel à la CAF et la FIFA. Au risque de voir notre fédération sous sanction je crois que les dirigeants de notre football ne vont pas laisser pourrir la situation. »

Dans la TRIBUNE DU PEUPLE du 04/12/02 « Tout s’accélère en une journée au Togo : Fambaré Natchaba se succède à lui-même. Avec le retour de Natchaba à la présidence de l’Assemblée Nationale la situation socio-politique du Togo est loin de trouver une issue heureuse. C’était sous sa présidence que la CENI a été dissoute, le CPS rendu caduque, le code électoral et la Constitution tripatouillés. »

Dans la TRIBUNE DU PEUPLE, Marc Palanga, responsable fédéral de l’UFC Kara parle : « Aujourd’hui tout le nord entier a pris conscience des échecs de ce régime, la jeunesse du nord surtout sait qu’elle n’a plus d’avenir avec les méthodes qu’il utilise. Je demande à toute la jeunesse de Kara et du nord de rester sereine et de continuer à militer pour le changement. Je lance un appel à tous les jeunes, aux travailleurs de la préfecture de la Kozah à ne pas reculer devant les menaces ».

L’EVENEMENT du 04/12/02, décrit l’imbroglio politique et impasse dans la médiation de la crise ivoirienne comme « une médiation qui semble avoir tout donné, mais qui apparaît de plus en plus lassée par les exigences des belligérants, une organisation sous-régionale partagée entre la résistance de la médiation de Lomé qui, pourtant, montre davantage ses limites et la recherche tous azimuts de voies de sortie, et enfin une crise ivoirienne qui connaît des subdivisions, la crainte devient de plus en plus grande que l’option militaire ne l’emporte sur des solutions politiques. »

A propos du nouveau gouvernement publié le 03 décembre 2002 le journal remarque que « le nouveau gouvernement verra probablement sur son chemin des salariés avec des arriérés de salaires engrangés, un Etat qui s’écroule sous le poids de la dette, des revendications politiques très poussées. »

LE REPORTER du vendredi 06/12/02, constate simplement cette coïncidence : « à la même date de la publication de l’équipe gouvernementale, les députés issus de la mascarade électorale du 27 octobre 2002 passé se sont eux aussi réunis pour ‘remercier’ le bureau d’âge et improviser un bureau présidé par l’habituel Fambaré Ouattara Natchaba »

La rédaction