03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La presse togolaise du 25 au 30/11/02

Le drame des ivoiriens se transforme en cauchemar pour les Togolais. Eyadéma profite de son statut de médiateur dans le conflit ivoirien, pour asseoir toute sa stratégie de la terreur.

L’EVENEMENT du 25/11/02 a été saisi avant sa parution et sa mise ne vente des les kiosques, suite à la publication d’une tribune libre de deux chercheurs ivoiriens réfugiés aux Etats Unis, intitulé: « Les graves carences et Africaneries de la médiation partisane d’Eyadema et de la CEDEAO ».

MOTION D’INFORMATION du 25/11/02 a été à nouveau saisi pour la quatrième fois consécutive par la police nationale depuis le 28 octobre 2002.

LE COMBAT DU PEUPLE du 25/11/02 publie un entretien que lui a accordé M. ABI Tchessa, secrétaire national du PSR et nouveau président du præsidium de la Coalition des Forces Démocratiques. Il affirme que « la CFD travaille d’arrache-pied pour empêcher le chef de l’Etat de procéder à la modification de la Constitution ».

TOGO PRESSE du 25/11/02 nous relate les audiences accordées par Eyadéma : aux délégations de la crise ivoirienne; à l’observateur français aux pourparlers inter ivoiriens, M. Christian DUTHEIL de la ROCHERE et à M. Amara ESSY, président de la Commission de l’Union africaine.

AKEKLE du lundi 25/11/02, s’interroge sur un article paru dans le magazine chrétien Maranatha ( Sept2002) intitulé : ‘Peut-on être à la fois chrétien et rosicrucien’, l’hebdomadaire togolais répond par l’affirmative à une question qu’il a posée à la Une de son édition : « est-il vrai que les ordres mystiques ou ésotériques ont contribué à l’échec du CPS et de la CENI » ?

LE REGARD du 26/11/02, s’inquiète de la menace de coupure des antennes de la chaîne française TV5 à Lomé, menaces proférées par les autorités togolaises. TV5 avait diffusé un document sur l’arrestation de Claude Améganvi : « après la RFI en FM, les sites Internet Diastode.org, letogolais.com et togoforum.com, inaccessibles au Togo, c’est le tour de la chaîne de Télévision française TV5 de subir les foudres des prédateurs de la presse et d’être sur le point d’être coupée. C’est à se demander si nos dirigeants se sentent bien dans leurs costumes de prédateurs de la liberté de presse ».

LA DEPECHE du 27/11/02 titre à sa Une : « Heurs et malheurs de la Commission Nationale des Droits de l’Homme » : « défendre et protéger partout nos droits. C’est la raison d’être de la CNDH. Sur ce point, il faut reconnaître que cette institution n’a pas jusqu’ici été à la hauteur. En tout cas, ses activités sont loin de donner satisfaction dans le sens souhaité. Que peut-elle encore faire de mieux lorsque certains de ses membres militent avec zèle dans les associations proches du pouvoir ? »

LE COURRIER DU CITOYEN du 28/11/02 propose des garanties pour le départ d’Eyadema en 2003, s’inspirant de celles offertes ailleurs aux chefs d’Etat en fin de mandat. « Malgré tous les abus et bévues, l’opposition démocratique togolaise est si conciliatrice qu’elle est prête à étudier les garanties et avantages matériels nécessaires à la retraite sécurisante du Général Eyadema… Pourquoi la coalition des forces démocratiques ne sortirait-elle pas un document sur les garanties qu’elle pense nécessaires pour la retraite d’Eyadema ? »

CROCODILE du jeudi 28/11/02 publie une interview du leader de l’UFC qui déclare à propos de l’armée que : « l’armée a quant à elle, beaucoup évolué depuis 1963. Elle représente aujourd’hui une force qui, associée à la société civile, peut devenir un élément moteur de la démocratisation de notre pays »

LE REPORTER du 29/11/02 constate : « et demain, la souffrance(…)l’assurance que les élections du 27 octobre 2002 apportent quelque espoir aux Togolais, semble plutôt s’éloigner chaque jour davantage »

La rédaction