30/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

LE FRONT dénonce l’utilisation du service des passeports à des fins de règlement de comptes politiqu

COMMUNIQUE DE PRESSE N° F02CM006

Depuis quelques temps, le Service togolais des Passeports et des Etrangers placé sous la tutelle du ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, refuse systématiquement de délivrer des titres de transports (passeports ou laissez-passer) aux personnes oeuvrant pour le changement démocratique et aux membres de leur famille.

Dans la plupart des nombreux cas recensés à ce jour, les dossiers comprenant entre autres, les originaux des certificats de nationalité togolaise et de naissance, non seulement, ne sont pas retournés aux demandeurs, mais sont « transportés » aux Archives de la Gendarmerie où ils deviennent dès lors, « introuvables ». Le dernier cas en date est celui de Rolland Hézuwè Péré, fils du député Dahuku Péré qui vient de saisir la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH).

Le Front considère le refus de délivrer des titres de voyage à des citoyens engagés dans le combat pour le changement démocratique et le détournement systématique de leurs dossiers, dénote d’une volonté manifeste des autorités togolaises d’utiliser le service public à des fins de vengeance et de règlement de comptes politiques, en violation flagrante des dispositions essentielles de notre loi fondamentale.

Le Front tient à dénoncer avec vigueur ces violations graves et exige des autorités togolaises qu’elles rétablissent dans leurs droits constitutionnels, les personnes lésées par cet exercice discriminatoire du service public, contraire au droit, à la justice et à la morale.

Le Front se réserve le droit de saisir les institutions internationales de justice et de protection des droits des l’homme afin que cessent ces pratiques déshonorantes pour notre pays.

Fait à Lomé, le 16 Septembre 2002

Pour Le Front,
Le Coordinateur

Yawovi AGBOYIBO