04/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Front exige la libération immédiate et inconditionnelle de Claude AMEGANVI

Alors qu’il sortait d’une audience avec le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Sizing Walla, Monsieur Claude AMEGANVI, Secrétaire à la Coordination du Parti des Travailleurs, membre de l’Entente Internationale des Travailleurs et des Peuples, a été appréhendé dans l’enceinte même du Ministère de l’Intérieur par des policiers en civil et conduit vers 17H35 à la Direction de la Sûreté Nationale où il a été enfermé sans explication, ni mandat d’arrêt.

Un peu plus tard dans la soirée, un communiqué du Ministre de l’Intérieur lu au cours du journal télévisé nous apprend que Monsieur Julien Ayih, directeur de publication de l’un des deux journaux togolais récemment mis en cause par le pouvoir pour « publication de fausses nouvelles », actuellement entre les mains de la Police, aurait cité Claude AMEGANVI comme étant l’auteur de l’article faisant état des informations incriminées.

Le Front tient à exprimer son indignation quant aux conditions d’arrestation de Claude AMEGANVI et dénonce le montage grossier que constituent les accusations sans fondements juridiques portées contre le leader du Parti des Travailleurs.

Le Front considère que ces manœuvres n’ont d’autre but que l’élimination de la scène politique d’un adversaire qui gêne ; il exige par conséquent la libération immédiate et inconditionnelle de Claude AMEGANVI.

Le Front décide d’ores et déjà de la mise sur pied d’une cellule de crise chargée de mener toutes les actions en vue de la libération de Claude AMEGANVI.

Le Front lance un appel à toutes les organisations nationales et internationales éprises de justice et de démocratie à s’associer au peuple togolais pour la libération de notre camarade de lutte.

Fait à Lomé, le 8 Août 2002

Pour :

l’ADDI Nagbandja KAMPATIBE
le CAR Yawovi AGBOYIBO
la CDPA Léopold GNININVI
l’UDS-TOGO Antoine FOLLY