01/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le ministre togolais Harry Olympio démissionne du gouvernement

LOME, 4 août (AFP) – 21h17 – Le ministre togolais chargé des Relations avec le Parlement, Harry Olympio, a démissionné du gouvernement formé la semaine dernière et a été remplacé à ce poste par Comlangan Mawutoè d’Almeida, selon un décret pris lundi par le président Gnassingbé Eyadéma.

« M. Olympio avait demandé que lui soit attribué un ministère d’Etat chargé de la Justice et de la Réconciliation nationale. L’intéressé, n’ayant pas obtenu satisfaction, a préféré démissionné », a expliqué le Premier ministre Koffi Sama dans un communiqué reçu par l’AFP.

Dans une lettre adressée à M. Sama et dont l’AFP a obtenu une copie, Harry Olympio exprimait sa surprise de ne pas avoir été nommé au « département de la Justice qui sera chargé également de la Réconciliation nationale » et s’étonnait d’avoir été « reconduit à (son) précédent poste dans le gouvernement ».

M. Olympio est le leader du Rassemblement pour le Soutien de la Démocratie et du Développement (RSDD), parti de l’opposition dite « constructive », représentée à l’assemblée nationale.

Au total, huit ministres dont l’un des fils du président Gnassingbé Eyadéma ont fait leur entrée dans la nouvelle équipe de 25 ministres formée le 29 juillet, à laquelle ne participe aucun des membres de l’opposition « traditionnelle ».

Seuls deux membres de l’opposition « constructive » y figurait, dont Harry Olympio.

Investi le 20 juin dernier, M. Eyadéma, doyen des chefs d’Etat africains avec 36 ans de pouvoir, a été réélu le 1er juin avec 57,78% des voix à l’issue d’une élection vivement contestée par l’opposition.